jeudi 7 novembre 2013

Le marchand de livres maudits, Marcello Simoni

Résumé :

1205. Alors qu’il fuit, poursuivi par d’étranges chevaliers masqués, le père Vivien de Narbonne chute dans un ravin et est laissé pour mort. La mission pour laquelle il a donné sa vie : protéger un livre mystérieux, dont les révélations pourraient ébranler à jamais les fondements de l’Église. Treize années plus tard, Ignace de Tolède, marchand de reliques, est chargé par un riche commanditaire de retrouver l’Uter Ventorum, un manuscrit qui renfermerait le secret de la sagesse des anges. Pour reconstituer le grimoire, séparé en quatre parties dispersées à travers le Languedoc et la Castille, Ignace devra faire preuve d’un sang-froid et d’une intelligence sans faille. Il aura également besoin de courage : le Tribunal secret de Saint-Vehme, une organisation qui a pour mission d’éliminer les blasphémateurs, le pourchasse. Car pour maintenir dans l’ombre le secret millénaire qu’il est sur le point de résoudre, on est prêt à tuer.


Avis :

Premier roman de Marcello Simoni, Le marchand de livres maudits a été un bestseller en Italie, son pays d’origine, et il est enfin traduit en français.
Ce thriller médiéval met en scène Ignace de Tolède et ses deux compagnons, chargés de retrouver un mystérieux manuscrit. Bien entendu, Ignace n’est pas le seul à en suivre la trace, s’ensuit une traque effrénée et dangereuse pour trouver et mettre en lieu sûr la relique.
Avec ses énigmes et son ambiance médiévale sombre, Le marchand de livres maudits est un croisement entre Le nom de la rose et le Da Vinci code, bien qu’Ignace n’ait pas le charisme de Guillaume de Baskerville. Le récit est bien conduit, la plume de l’auteur fluide et l’intrigue ne laisse pas de répit au lecteur. Seule la brièveté des chapitres et la multitude de personnages sont un peu déstabilisants au départ (qui est qui ?!), mais le lecteur ne tarde pas à prendre ses marques et à se laisser glisser dans cette histoire.
Le marchand de livres maudits est une lecture agréable mêlant la fiction à la réalité historique, les amateurs de romans historiques et d’énigmes seront ravis.



La petite chose superficielle en moi a beaucoup aimé la couverture, c’est ce qui m’a donné envie de lire le livre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire