jeudi 23 juin 2016

Tout est sous contrôle, Sophie Henrionnet

Résumé :

Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu'à moitié, une fille de 12 ans bien plus mature qu'elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l'appelle chaton. Lorsqu'elle perd son job, elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques aux assurances de l'embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l'équipe de détectives à une condition : elle ne devra s'occuper que des affaires les plus simples. Bien entendu, Olympe n'est pas assez raisonnable pour respecter les consignes et l'appel des commissions versées à chaque résolution d'affaires est trop fort pour qu'elle garde ses fesses confortablement posées sur le siège de sa voiture... Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s'accumuler et que l'on cherche à l'éliminer à son tour ?

Avis :

Les comédies policières sont à la mode en ce moment et Tout est sous contrôle n’échappe pas à la comparaison avec la série Stéphanie Plum de Janet Evanovitch. On y retrouve pas mal de similitudes, c’est ainsi, il faudra faire avec.

Nous faisons donc la connaissance d’Olympe (je vous laisse découvrir son nom de jeune fille, c’est collector), 38 ans, une fille de 12 ans et chacune a la maturité correspondant à l’âge de l’autre (vous me suivez ?). À la suite d’une péripétie dont elle n’est pas complètement responsable, Olympe se fait virer de son job de photographe et demande à Hugo, son ami d’enfance pour qui elle fait gracieusement baby-sitter au moins une fois par semaine, de l’embaucher dans son agence de détective privé. Évidemment, avec Olympe rien ne va comme il faut, et ses début dans la filature sont pour le moins épiques…


Sophie Henrionnet propose ici une comédie policière aux accents de chick lit fraîche et enlevée. Une fois fait abstraction des ressemblances avec la série mentionnée plus haut, le personnage d’Olympe remporte la mise tellement elle est attachante. Les situations dans lesquelles elle arrive à se fourrer sont plus compliquées et folles les unes que les autres, sans tomber dans la surenchère qui m’aurait fait lever les yeux au ciel. Le style est moderne et léger, très fluide, l’auteur donne envie au lecteur de continuer chapitre après chapitre pour voir si son héroïne va réussir à s’en sortir, et surtout comment. D’ailleurs, les titres desdits chapitres ne sont pas sans faire penser à ceux des épisodes de Friends, j’ai bien apprécié le clin d’œil. Ajoutez à cela une bonne dose d’humour et ce roman est parfait pour une pause divertissante et sans prise de tête, au soleil sur un transat, testé et approuvé !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire