lundi 7 janvier 2013

Les sorcières de North Hampton, Melissa de La Cruz


Résumé :

Joanna Beauchamp et ses filles, Ingrid et Freya, vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible.
En réalité, elles sont de puissantes sorcières : ressusciter les morts, guérir les blessures et les peines de cœur, prédire l’avenir… autant de pouvoirs qu’elles n’ont pourtant pas le droit d’utiliser. Jusqu’au jour où Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril. Et quand North Hampton devient le théâtre d’événements tragiques, les trois femmes comprennent qu’elles ne pourront plus longtemps dissimuler leur vraie nature.


Avis :

La famille Beauchamps, des sorcières ayant promis de ne plus faire appel à leurs pouvoirs magiques, mène une vie tranquille à North Hampton. Alors que Freya, la plus jeune des filles, s’apprête à épouser Bran, elle tombe dans les bras de son frère Killian. La jeune femme, plus fragile et encline à transgresser les règles, va, à partir de ce moment, commencer à enfreindre la Restriction, suivie rapidement par sa mère et sa sœur Ingrid. Même s’il s’agit à chaque fois d’aider autrui sans en tirer de bénéfice personnel, Joanna s’inquiète des conséquences de leurs actes, d’autant que les présages négatifs s’accumulent…

Lire Les sorcières de North Hampton, c’est un peu comme assister à la confection d’une tarte aux pommes par sa grand-mère, une tasse de thé brûlant entre les mains. Il ne se passe pas grand-chose, tout va lentement, mais l’instant est agréable, on se sent bien, et le résultat est à la hauteur. Vous voyez ce que je veux dire ? Ce livre est fait de beaucoup de petites choses, en apparence anodines, qui une fois réunies forment une intrigue intéressante. Pas de magie spectaculaire, pas de bataille cosmique, tout est dans la retenue et la douceur.
Chacune des sorcières, bien que très différente, est touchante, même si les caractères diamétralement opposés des deux sœurs font un peu cliché. Freya, même si sa moralité est quelque peu étrange (ou justement à cause de ça ?) reste ma préférée, c’est elle qui va précipiter les évènements, bousculant la vie bien rangée des habitants de North Hampton.
L’écriture de Melissa de La Cruz est parfaite pour ce type de récit, elle ensorcelle le lecteur dès le début et le lie, mine de rien, à son univers. Le charme a opéré sur moi, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et le recommande chaudement.

3 commentaires:

  1. Et moi qui m'interrogeais sur ce livre...
    J'aime les histoires de sorcières, mais pas quand elles sont clinquantes, alors avec ton avis ça me tente bien.
    Et puis je n'ai jamais lu cet auteur, ça sera l'occasion.

    RépondreEffacer
  2. Il m'intrigue et en même temps ne me tente pas trop, j'ai un peu l'impression qu'ils se sont trompés sur le nom de l'auteur sur la couverture et qu'ils auraient dû mettre Nora Roberts... Que je ne renie pas hein, j'en ai même lu quelques uns en mon temps, mais c'est plus trop ce dont j'ai envie aujourd'hui.

    RépondreEffacer
  3. Ce livre me rend curieuse, en fait. Je ne suis pas particulièrement avide de le lire, mais j'aimerais beaucoup le découvrir. Et ton avis met le goût à la bouche :)

    RépondreEffacer