Les mésaventures de Tévrémencon, Lydie et Denis Blaizot


Résumé :

Imaginez deux vampires assis sur un banc dans un parc au clair de lune. Brusquement, l'un d'eux rompt le silence.
— Dis Georges...
...
— T'es vraiment con !
De ces deux répliques est née une série d'histoires courtes et totalement décalées. Ce recueil en contient cent, agrémenté de quelques dessins humoristiques, ainsi que d'une petite surprise finale !


Avis :

Avis :

Les mésaventures de Tévrémencon sont le fruit de l’imagination de Lydie et Denis Blaizot. Tévrémencon c’est l’anti-vampire par excellence. Ni beau, ni charismatique, ni intelligent, ni envoûtant, il est juste crétin. On peut s’interroger sur la personnalité de son créateur, soit il a fait une boulette, soit il est particulièrement retors pour laisser un vampire de ce genre se débrouiller tout seul dans sa non-vie. Quoi qu’il en soit, Tévrémencon a un ami, Georges, qui supporte son lot d’âneries quotidiennes. Georges est un saint, je pense qu’à sa place nombreux sont ceux qui auraient malencontreusement poussé Tévrémencon au soleil par une belle journée d’été ! Dans mon imagination, Georges c’est Alexandre Astier (Arthur dans Kaamelott), et Tévrémencon Franck Pitiot (Perceval), pour vous donner une idée de ce que leurs échanges peuvent donner… Sur le contenu, le recueil contient 100 sketchs, des illustrations et une surprise.
Lydie et Denis Blaizot arrivent en quelques phrases à nous faire sourire avec des dialogues percutants, mais jamais méchants (ok, se faire traiter de con à chaque page c’est pas super gentil, mais il y a de la tendresse dans le mot malgré tout). Le duo Georges / Tévrémencon fonctionne à merveille, et ce petit livre est vite lu, trop vite. À quand la suite ?

Un petit extrait pour vous mettre en appétit :

Sotte expression
— Dis Georges, tu devineras jamais !
— Hum, voyons… tu as dévalé au pas de course les Champs Élysées, drapé dans une ridicule cape rouge et noire ?
— Ben… comment tu le sais ?
— C’était aux infos cette nuit. Un passant t’a filmé.
— Ah ! J’ai pas raté mon coup au moins !
— Et je peux savoir pourquoi tu as fait ça ?
— Un copain m’a sorti bêtement que les vampires, ça courrait pas les rues ! Je voulais lui prouver le contraire.
— T’es vraiment con

Les mésaventures de Tévrémencon sont disponibles ici.

Commentaires

  1. Lol ! Il faut que je l'achète celui-ci ^^ (et moi, j'aime bien Perceval dans Kaamelott)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire