mercredi 13 février 2013

L'Exécutrice T5 - La revanche de l'Araignée, Jennifer Estep


Résumé :

Je suis Gin Blanco, l'Araignée, la plus redoutable tueuse à gages d'Ashland. Mon unique objectif : expédier Mab Monroe tout droit en enfer. L'élémentale de feu qui a décimé ma famille s'en prend aujourd'hui à ma petite sœur, Bria Coolidge, et a lancé des hordes de chasseurs de primes à mes trousses. La garce ! Même si je dois y laisser ma peau, j'obtiendrai la vengeance que j'attends depuis dix-sept ans. Car j'ai été élevée pour tuer. Pour la tuer. Mes proches seront là pour m'épauler. Mes pouvoirs de pierre et de glace aussi. Sans oublier mes fidèles couteaux en argylithe, qui me brûlent déjà les doigts...


Avis :

Le moment tant attendu est arrivé. À force de chercher Mab Monroe, Gin va la trouver. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’élémentale de feu ne lésine pas sur les moyens en vue de cet affrontement final.
Difficile d’en dire plus sur l’intrigue de ce roman, sinon le plaisir de la lecture risquerait d’être gâché.

Dès les premières pages le lecteur est directement plongé dans l’action, et elle ne faiblira pas jusqu’à la fin. Jennifer Estep tient son lecteur en haleine d’un bout à l’autre du livre au gré des rebondissements et retournements de situations vécus par son héroïne. Mené tambour battant, La revanche de l’Araignée fait aussi la part belle aux personnages récurrents de la série (le passé les sœurs Deveraux, Finn et ses sentiments, Owen…) en les intégrant parfaitement à l’histoire, ceci évitant de faire de Gin l’unique héroïne surpuissante que l’on croise souvent en urban fantasy, lui apportant une touche de sensibilité. De nouveaux protagonistes font aussi leur apparition, notamment Gentry, personnage complexe et mystérieux que j’aimerais revoir ultérieurement.
Si l’intrigue est un sans-faute, on peut quand même reprocher à l’auteur de prendre ses lecteurs pour des poissons rouges tant elle rabâche les mêmes éléments à chaque tome (enfance de Gin, l’attaque de la famille Neige par Mab, etc…). J’avoue avoir sauté ces passages, à ce stade le lecteur est quand même censé connaître tout ça, on arrive rarement par hasard au cinquième tome d’une série.

Jennifer Estep termine en beauté cette fin de cycle, j’ai hâte de savoir comment elle va rebondir et ce qu’elle nous réserve pour la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire