jeudi 7 février 2013

Maeve Regan T2 - Dent pour dent, Marika Gallman


Résumé :

Parce qu’elle représentait un danger pour eux, Maeve Regan a fui tous ceux qu’elle aimait, y compris son amant, un vampire. Sa seule chance de retrouver une vie normale consiste à éliminer son père et son frère, deux suceurs de sang extrêmement puissants. Mais tant qu’elle ne parviendra pas à maîtriser ses pouvoirs, les retrouvailles risquent de ne pas se dérouler comme elle les avait imaginées…


Avis :

J’ai enfin lu le deuxième tome des aventures de Maeve Regan, que je surnomme affectueusement « la petite dinde », et je suis plutôt contente de ma lecture. Le premier opus ne m’avait pas franchement enthousiasmée, mais Marika Gallman a su gommer les défauts qui m’avaient fait tiquer lors de ma précédente lecture, pour ne garder que le meilleur. Principal changement : le caractère de la petite dinde. Plusieurs mois se sont écoulés entre les deux tomes, et Maeve a eu l’occasion de digérer ce qui lui est arrivé, ce qu’elle a découvert, et elle a gagné en maturité. Exit le caractère de marin fraîchement débarqué du port qui jure comme un charretier, et bonjour Maeve 2.0. Alors attention, elle ne peut pas encore postuler pour un rôle dans une adaptation des Petites filles modèles, mais le changement est net. La personnalité de la jeune femme est toujours aussi forte, mais les derniers évènements lui ont mis un peu de plomb dans la cervelle. Pour ce qui est de l’intrigue, après un début, il faut bien le reconnaître, un peu longuet, le roman prend sa vitesse de croisière et le rythme ne faiblit plus jusqu’à la fin. Des révélations, de l’action, un peu d’amour et de drama, une bonne dose d’humour, Marika a su doser ses effets jusqu’à la fin qui laisse le lecteur sur son postérieur (et avec l’envie de kidnapper l’auteur et de la faire torturer par une chèvre lui léchant les pieds jusqu’à ce qu’elle craque et livre la suite. Mais je m’égare, je n’ai de toute façon pas de chèvre je ne suis de toute façon pas comme ça).
J’ai l’impression que les écrits de Marika Gallman sont comme le vin et se bonifient avec le temps, donc je suis tentée de dire que le troisième tome sera encore mieux. À suivre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire