vendredi 8 février 2013

Magies secrètes, Hervé Jubert


Résumé :

L'empereur Obéron règne sur la cité de Sequana. Le tyran veut faire disparaître toute magie, c'est pourquoi il persécute les êtres féeriques. Certains parviennent à trouver refuge dans l'hôtel de Georges Beauregard, l'ingénieur-mage qui travaille officiellement pour le Pouvoir. L'agent de l'ombre se voit confier une mission par le Ministre des affaires étranges. Depuis quelques temps, des sorts s'abattent sur les proches de l'empereur. On soupçonne le Visage, une entité maléfique qu'il a jadis affrontée. Profitant du désordre, les habitants féeriques répandent la terreur. Miroirs maléfiques, jouets magiques qui se transforment en machines de cauchemars, personne n'est à l'abri. Beauregard est directement concerné car il est le fils d'une fée et d'un mortel. L'ingénieur-mage devra choisir son camp...


Avis :

Bienvenue à Sequana, ville imaginaire qui vous fera penser à un Paris du 19ème siècle aux accents de steampunk. Si jusqu’ici la magie et les féériques cohabitaient en paix avec les humains, la venue au pouvoir d’Obéron III a signé le glas de cette entente pacifique. Il compte bien éradiquer la magie de la ville et s’en donne les moyens. Beauregard, ingénieur-mage de son état, habite un hôtel très particulier puisqu’il reste un refuge pour les féériques essayant d’échapper à la purge. Enquêteur de talent, il va suivre la piste d’un insaisissable tueur qui sème des cadavres mutilés sur son passage.

J’avais déjà succombé au charme de l’auteur et de sa Trilogie Morgenstern, et je suis également tombée amoureuse de ce roman. Du coup je sens que cette chronique va être très compliquée à écrire tellement je souhaite vous donner envie de le lire.
Magies secrètes c’est avant tout un univers original d’une grande richesse (les notes en bas de pages concourent grandement à émailler le récit principal d’anecdotes sur la ville et ses habitants, donnant encore plus de densité à l’univers décrit par Hervé Jubert), à la fois familier et complètement surprenant, et surtout une ville, Sequana, qui est véritablement le personnage principal du roman. Au détour des rues, vous reconnaitrez l’influence du baron Haussmann ou de Napoléon III, et puis vous partirez encore plus loin dans l’histoire en redécouvrant le gibet de Montfaucon. Et des références, le roman en est truffé, d’Edgar Allan Poe à Ian Flemming, d’innombrables clins d’œil émaillent le récit. Sequana prendra vie au fil des pages et vous emportera dans ses mystères.
L’intrigue est quant à elle bien conçue, regorgeant de trouvailles dont vous découvrirez la plus inventive lors d’une autopsie pas tout à fait comme les autres. Beauregard est un personnage dont j’ai beaucoup aimé le caractère, à la fois très sérieux et flegmatique, c’est le genre de héros dont je raffole, tout comme Jeanne son « assistante » repêchée dans un puits qui ne garde aucun souvenir de son passé. Dotée d’un caractère bien trempé (pourri ? Oui, c’est pas faux), elle apporte une touche de fraîcheur à l’ensemble. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ils donnent du peps au roman et mettent les héros en valeur.

Magies secrètes est un roman très touffu, avec un background complexe, mêlant plusieurs genres en son sein. Si l’écriture est fluide et addictive, le roman est tellement riche qu’il risque de déstabiliser les lecteurs de livres estampillés young adult qui sont souvent beaucoup moins fouillés. Pour ma part c’est un énorme coup de cœur et j’espère qu’il y aura d’autres histoires ancrées dans cet univers car j’ai une folle envie de retourner à Sequana…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire