jeudi 28 mars 2013

Le Demi-Monde T1 - Hiver, Rod Rees


Résumé :

Le Demi-Monde est une simulation informatique créée pour entraîner les soldats à la guérilla urbaine. Ce monde virtuel est bloqué dans une guerre civile éternelle. Ses trente millions d'habitants numériques sont dirigés par les avatars des plus cruels tyrans de l'Histoire : Heydrich, l'architecte de l'Holocauste ; Beria, le bourreau de Staline ; Torquemada, l'Inquisiteur sans pitié ; Robespierre, le visage de la Terreur…Mais quelque chose s'est détraqué à l'intérieur même du Demi-Monde, et la fille du Président des États-Unis y est restée coincée. Il incombe à l'agent Ella Thomas d'aller la récupérer, mais, une fois sur place, la jeune femme se rend compte que rien n'est à sa place. Pire, les murs virtuels peinent à contenir le mal insidieux qui semble pervertir toute chose…Le monde réel pourrait bien courir un danger que nul n'a encore osé imaginer !


Avis :

Bienvenue dans le Demi-Monde, merveilleuse invention de l’armée américaine pour entraîner ses soldats aux guerres asymétriques (comprenez guérillas urbaines où il n’y a aucune règle et où tout peut dégénérer en un quart de seconde). Il s’agit d’une simulation informatique créée pour mettre en scène les pires conditions de combat imaginables. Tous les ingrédients sont réunis pour que la situation explose à tout moment, dans les différents secteurs qui composent le Demi-Monde (haine raciale, pénurie de biens de première nécessité ─ je vous laisse découvrir de quoi il s’agit ─ religions antagonistes et goût pour le conflit…). Pour que ce soit plus drôle, les clones virtuels de grands personnages dangereux de notre Histoire ont été implantés dans la simulation. Hélas, la fille du président est coincée on ne sait comment dans la simulation, sans pouvoir en sortir, l’ordinateur gérant le Demi-Monde en ayant pris le contrôle absolu. Car, ABBA, comme il s’appelle, super ordinateur, intelligence artificielle sans limite, a été au-delà des espérances de ses créateurs en terme de simulation, mais en contrepartie le système a une faille de taille, toute mort dans le « jeu » entraîne la mort du sujet dans le monde réel. Pour exfiltrer la jeune femme, l’armée va faire appel à Ella Thomas, une étudiante de dix-huit ans sans aucune expérience mais au tempérament bien trempé.

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas été autant enthousiasmée par de la science-fiction ! Dystopie steampunk faisant un peu penser à Matrix pour la Matrice et à No Pasaran pour le contexte, Le Demi-Monde m’a séduite du début à la fin. Rod Rees a créé un univers extrêmement riche et bien documenté regorgeant de détails, regroupant, dans un contexte 19ème siècle, les pires éléments de toutes les époques, les assemblant à dessein pour que le Demi-Monde soit continuellement assis sur une poudrière prête à s’embraser. L’ensemble est néanmoins cohérent et surtout crédible, mais aussi très visuel, permettant l’immersion du lecteur en même temps que celle d’Ella Thomas. Les personnages ne sont pas en reste, Norma et Ella bien entendu, mais surtout Heydrich, nazi cruel et inquiétant dont l’intelligence aiguisée est sans doute son meilleur atout, et donc le pire cauchemar des habitants du Demi-Monde. Le style de Rod Rees est fluide et addictif, après un début un peu compliqué le temps que l’auteur mette son background en place, on ne peut lâcher ce roman jusqu’à la dernière page qui laisse le lecteur ô combien frustré de quitter le Demi-Monde alors que … Je ne peux évidement en dire plus, mon seul conseil est de vous procurer ce premier tome, une vraie réussite sur tous les plans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire