mercredi 10 avril 2013

La Peau des rêves T1 - Nuit tatouée, Charlotte Bousquet


Résumé :

Installé dans un ancien théâtre en ruine, le clan du Passage règne sans partage sur le quartier et combat les chimères qui osent s'y aventurer. Cléo, adolescente ombrageuse, voit ses certitudes voler en éclats lors d'un affrontement avec un hybride qui porte sur son poignet un tatouage qui lui est étrangement familier. Hantée par de terribles visions, Cléo n'aura de cesse de retrouver son mystérieux adversaire. Au cours de sa quête, elle devra affronter la haine, la trahison mais surtout son propre désir pour le ténébreux Axel, une chimère ailée...


Avis :

Après un énigmatique prologue nous présentant Namja, une gypsie emprisonnée dont les tatouages prennent vie quand elle conte ses histoires, le lecteur plonge directement dans un Paris post-apocalyptique en compagnie de Cléo. Membre du clan du Passage, la jeune fille est habituée à devoir survivre dans l’horreur de ce monde. Elevée sur des principes bien arrêtés quant à la place de chaque espèce dans la nouvelle donne créée par on ne sait quel évènement, Cléo va voir ses certitudes se fissurer lorsqu’elle va croiser Lyn, une hybride qui présente les mêmes tatouages que la jeune humaine. En quête de vérité, Cléo va parcourir Paris et faire découvrir au lecteur les ruines de notre civilisation.

J’ai été très vite happée dans cette histoire mettant en scène un nouvel ordre où les humains ne sont pas au sommet de la chaîne alimentaire, où les mutations et les dégénérescences ont donné vie à d’autres formes humanoïdes. Chimères ou cannibales, il ne fait pas bon vivre dans ce Paris dévasté que j’ai pourtant pris plaisir à découvrir, m’amusant à chercher où était Cléo et à redessiner son parcours.
Le style de Charlotte Bousquet est hypnotique, je n’ai pu lâcher le livre qu’une fois terminé, et j’aime bien me faire avoir de la sorte.
Les seules petites choses que l’on peut reprocher à Nuit tatouée, c’est qu’il s’agit surtout d’un tome de mise en place, et qu’au niveau de l’intrigue il ne se passe pas grand-chose, le lecteur est au contraire frustré de toutes les questions soulevées qui resteront sans réponse à la fin de cet opus. Et puis j’aurais aussi aimé connaître les raisons de la fin de notre monde, comment sont apparues les Hybrides, depuis combien de temps les humains en sont réduits à se terrer comme des rats pour survivre…

Charlotte Bousquet a su piquer ma curiosité et j’ai hâte d’en savoir plus sur Cléo et ses origines, ainsi que d’avoir au moins quelques réponses à toutes mes questions. J’espère que le prochain opus, Nuit brûlée saura combler les attentes !


1 commentaire:

  1. J'ai particulièrement apprécié la plume de l'auteur ; mais c'est vrai que j'aurai aimé en apprendre davantage moi aussi sur la naissance des hybrides et aussi l'apocalypse (mais comme il n'y a plus de retranscription écrite, difficile d'archiver et de transmettre ses connaissances)

    RépondreSupprimer