jeudi 18 avril 2013

Warm Bodies / Vivants




Résumé :

Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair.
R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie…
Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles…


Avis :

Très difficile de dissocier le film du livre dont il est inspiré… Si je devais donner mon sentiment en rapprochant les deux, je dirais que je suis très déçue par la transposition à l’écran du livre d’Isaac Marion. Même si globalement la trame de l’histoire est respectée, mise à part la fin d’un cul-cul la praline sans nom, le parti pris pour la raconter est complètement différent. Autant le roman d’Isaac Marion apportait une note de poésie emplie d’espoir, et même si l’humour était présent, il ne tournait pas à la farce comme dans le film. Warm Bodies mise sur un humour parfois bien lourdingue et sert un teenage movie formaté à la sauce romance zombiesque.
Après, en considérant uniquement le film, il n’est pas mauvais, il respecte les codes du genre, offre de la romance, de l’humour (pas très fin, mais bon, il faut faire avec) et de la baston. Je ne suis pas vraiment fan, mais il faut reconnaître qu’on ne s’ennuie pas, et que même si les clichés ont tendance à s’accumuler tout du long, le spectateur passe un bon moment, le film étant distrayant et enlevé. Personnellement je ne suis pas cliente de ce type de film, mais ça fonctionne.

Ceux qui n’ont pas lu le livre et qui ont envie de se laisser aller au plaisir coupable d’un teenage movie trouveront surement leur compte. Par contre, les fans du livre auront sans doute plus de mal…


Ma note : 2.5/5



3 commentaires:

  1. J'ai acheté le bouquin, mais je ne l'ai pas attaqué, après avoir vu des images du film, car j'avais peur que ce soit d'une mièvrerie sans nom. Ta chronique me donne du coup envie de jeter un coup d'oeil au livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux la chronique du livre est ici http://chani-delivresetdepice.blogspot.fr/2012/03/vivants-isaac-marion.html ;)

      Supprimer
  2. Ouh et bien moi qui n'ai déjà pas accroché au livre... Je suis bien contente de ne pas m'être déplacée dans une salle obscure. J'ai trouvé l'idée de départ réellement bonne : se placer du point de vue du zombie. Mais l'auteur à mes yeux, n'a fait qu'effleurer les choses.

    RépondreSupprimer