mercredi 1 mai 2013

Iron Man 3




Synopsis :

Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?


Avis :


Cette chronique commencera par un cri du cœur : Tony, je t’aime !!! Robert aussi, notez que mon amour n’est pas lié au seul état de superhéros du gars. Je l’aimais déjà très fort quand je regardais Ally McBeal (si vous ne connaissez pas c’est que vous être trop jeune, et dans ce cas-là abstenez-vous de tout commentaire !), mais Robert est comme le vin, il se bonifie avec l’âge. Bien, ceci étant dit, passons au film.

Iron Man 3 suit chronologiquement Avengers, il est donc conseillé d’avoir vu l’un pour mieux comprendre l’autre. Cela dit, ce n’est pas non plus indispensable, les rappels faits dans le film permettent de comprendre grosso modo de quoi il retourne. D’ailleurs, Leeloo Multipass n’avait pas vu Avengers et quand je lui ai demandé si elle avait tout pigé au film en sortant de la salle, elle m’a répondu que Tony Stark est carrément trop beau. On peut donc en déduire qu’elle a tout compris au film. Mais je m’égare, c’est pas ma faute mais celle de Robert, le printemps, les hormones, toussa toussa…

On retrouve donc Tony Stark en proie au doute et souffrant d’insomnies qu’il occupe en bricolant de nouvelles armures. Plus fragile, Tony reprend du poil de la bête quand un nouveau super méchant fait son apparition : le Mandarin. On retrouve alors le Tony flamboyant, celui qui a un égo tel qu’il défie son ennemi et lui donne son adresse. Initiative discutable vu les conséquences…
Il y a de tout dans ce film : Robert, de l’action, Robert, des SFX superbes, Robert, de l’humour, Robert, de l’émotion… Pour faire court, Iron Man 3 est une vraie réussite. Outre l’armure, et le côté explosif du film, ce que j’ai particulièrement aimé c’est le personnage de Tony Stark. Tony en tant que tel, et non en tant qu’Iron Man. L’homme prend le dessus sur l’armure, il doit surmonter seul ses propres faiblesses et faire le point sur sa relation avec son alter-ego Iron Man. J’ai apprécié de voir le superhéros douter, lutter et se relever, plus fort qu’avant.
L’intrigue en elle-même est plaisante, on ne s’ennuie jamais, je n’ai pas vu les deux heures passer, un spectacle que je conseille à tous les amateurs de superhéros, mais pas que !

Ma note : 5/5




3 commentaires:

  1. Je suis pas assez jeune pour ne pas connaitre Robert dans Ally McBeal. Mais je le préfère aussi en Tony Stark. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait déjà l'oeil coquin à l'époque, mais la maturité lui va bien <3

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé aussi. Et je suis d'accord avec toi : Tony <3 !! Robert Downey Jr. est décidément à tomber dans ce film.

    J'ai adoré l'évolution du personnage liée à celle de l'armure. Une vraie bonne idée qui promet pour Avengers 2.

    RépondreSupprimer