lundi 13 mai 2013

Lux T1 - Obsidian, Jennifer Armentrout


Résumé :

When seventeen-year-old Katy Swartz moved to West Virginia right before her senior year, she’d pretty much resigned herself to thick accents, dodgy internet access, and a whole lot of boring, but then she spotted her hot neighbor, with his looming height and eerie green eyes. Things were looking up…until he opened his mouth. Daemon Black is infuriating. Arrogant. Stab-worthy. It’s hate at first sight, but when a stranger attacks her and Daemon literally freezes time with a wave of his hand, well, something…unexpected happens.
(Résumé coupé car la suite est un énorme spoiler)


Avis :

À force de lire Suny se pâmer (si si, tu te pâmais !) sur le connard sexy qu’est Daemon, ma curiosité a été piquée et j’ai fini par craquer et lire Obsidian, premier tome de la trilogie Lux.

Bon alors au départ ça ressemble un peu (beaucoup) à Twilight quand même… On a la petite Katy qui vient s’installer dans un patelin paumé, le connard sexy Daemon qui se la joue beau ténébreux, mais vraiment gros con sur les bords, et puis sa sœur Dee qui veut absolument être la nouvelle meilleure copine de Katy, tellement qu’elle en devient épuisante pour le lecteur. Oh, et puis il y a quoi d’autre ? Un accident dont va réchapper de justesse la petite Katy, pardi ! Par contre pas de vampire à l’horizon, c’est déjà ça. Alors au final, est-ce que j’ai aimé cette copie ? Eh bien oui ! Malgré une grosse ressemblance avec Twilight, Obsidian s’en écarte grâce à un héros masculin aux antipodes du chevaleresque Edward et à une héroïne moins cruche que la douce Bella, et blogueuse de surcroit ! L’histoire de Daemon et Katy fonctionne, même si on voudrait parfois secouer la jeune fille qui est parfois d’une passivité effrayante. Et puis, autre point positif, il y a aussi tout le background dû aux origines de Daemon (tu as remarqué lecteur que j’essaye de ne pas spoiler ?!) qui m’a bien plus et qui change un peu de ce qu’on trouve habituellement en littérature YA.

Le style de Jennifer Armentrout est quant à lui fluide, facile à lire, du coup j’ai bien accroché et les pages se sont succédé les unes aux autres sans que je m’en aperçoive.

Obsidian est une petite romance paranormale vraiment agréable, ce serait dommage de passer à côté si vous lisez en anglais.




2 commentaires:

  1. Ah, ben avec tout ça, j'ai raté ça! T'as pas l'air d'être en train de te pâmer (oui c'est bien ça, je me pâmais), mais je suis contente que ça t'ait quand même plus plu que Twilight! o_O

    RépondreSupprimer