jeudi 18 juillet 2013

Bow Street Runners T2 - L'amant de Lady Sophia, Lisa Kleypas

Résumé :

Lady Sophia Sydney aurait inventé n'importe quoi pour approcher le juge Ross Cannon. Certes, l'homme est séduisant, mais ce n'est pas la bagatelle qui la tente. Ce qu'elle veut, c'est ruiner sa réputation, en faire la risée de Londres, bref : se venger ! Habile et obstinée, Sophia parvient à se faire engager comme gouvernante et pénètre ainsi dans l'intimité de son ennemi. Ross, veuf depuis plusieurs années, est troublé par la présence de cette mystérieuse et ravissante jeune femme dans sa maison. Les courbes voluptueuses de son corps, la caresse de ses mains lorsqu'elles l'effleurent réveillent en lui un désir qu'il croyait définitivement éteint. Il sait qu'il joue avec le feu, mais il ne peut déjà plus reculer...


Avis :

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de romance historique, et, histoire de me détendre, j’ai ouvert L’amant de Lady Sophia. Bien m’en a pris, j’ai gloussé de contentement comme une petite dinde à la lecture de cette histoire.

Lady Sophia se fait engager comme gouvernante chez le juge Cannon, l’homme qu’elle tient pour responsable de la mort de son frère. C’est pour elle l’opportunité de se rapprocher de cet homme qu’elle méprise et hait, et de le mener à sa perte. Elle va vouloir ainsi le séduire, lui qui n’a aimé aucune autre femme depuis le décès de son épouse, morte en couches. Cet homme si rigide va rapidement ressentir un élan pour la jeune femme, comme le plan de cette dernière l’avait prévu. Ce qui n’était pas prévu en revanche, c’est que Sophia elle-même soit prise à son propre piège et succombe au charme du juge…


Encore une fois, Lisa Kleypas déroule une romance parfaite, avec ce qu’il faut de sentiments, de sensualité, d’action et de rebondissements. Je suis tombée amoureuse de Ross moi aussi, et j’étais ravie de voir les liens entre Sophia et lui se tisser. L’auteur sait équilibrer son récit avec des éléments autres que la romance pure, et on ne s’ennuie pas un instant. D’ailleurs L’amant de Lady Sophia m’a tellement plu qu’il est l’une des rares romances historiques que je relirai sans doute, c’est dire. Si ce n’est pas déjà fait, procurez-vous ce récit, vous ne serez absolument pas déçus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire