jeudi 4 juillet 2013

Le Trône de Fer T15 - Une danse avec les Dragons, George R.R. Martin

Résumé :

Tyrion Lannister, membre éminent de la famille régnant sur Westeros, n'aurait jamais imaginé en être un jour réduit à jouer les bouffons. Capturé par des esclavagistes lors de la traversée qui devait l'amener à Meereen, puis vendu à un riche marchand, il doit apprendre à maîtriser l'art difficile de la joute à dos de cochon pour assurer sa propre survie. Mais peu importe la manière, seul compte le résultat : s'il faut en passer par là pour attirer l'attention de Daenerys Targaryen, qui a rétabli la paix dans sa cité en épousant Hizdahr zo Loraq et rouvert les arènes de combat, ainsi soit-il. Au moins a-t-il réussi à garder la tête sur les épaules, une prouesse dont ne peuvent se targuer tous les nains du royaume. Pendant ce temps, au Nord, les portes de Winterfell demeurent obstinément closes, tandis que la forteresse disparaît peu à peu sous un épais manteau de neige. Ses occupants, victimes d'un mystérieux tueur en série, finissent par se demander si les remparts servent à les protéger de l'assaut de moins en moins probable des troupes de Stannis Baratheon ou à sceller leur tombeau. Car l'Hiver n'a jamais été si proche…

Avis :

Dernière partie du tome 5 en V.O., Une danse avec les dragons voit le rythme s’accélérer. Si les tomes précédents (13 et 14) donnaient l’impression d’une longue mise en place des pièces sur l’échiquier, le jeu redémarre et George R.R. Martin nous réserve encore des surprises que nous n’attendions pas.

Comme toujours, l’auteur s’amuse avec les nerfs des lecteurs, mettant à rude épreuve leur patience. Si certaines choses vont les réjouir, il ne faut pas crier victoire trop vite car le maître du jeu ne laisse rien au hasard et il va se faire un plaisir de les torturer avec la fin de ce tome qui les laissera une fois de plus pantelants, désireux de connaître la suite, une suite qui hélas n’est pas encore programmée. Encore une fois, nous passons par une palette d’émotions quant aux destins de nos personnages fétiches, preuve que l’auteur a su nous lier à eux, même à ceux qui de prime abord étaient les moins sympathiques. Le Trône de Fer n’est pas une saga livresque qu’on lit, mais qu’on vit au rythme de l’Hiver qui approche.


Comme l’attente va être longue avant de retrouver Westeros et les points laissés en suspens. Faut-il croire ce que l’auteur nous laisse supposer, ou n’est-ce encore qu’une pirouette pour mieux nous égarer ? Une chose est sûre, il va être difficile d’attendre cette suite qui ne viendra pas assez vite…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire