lundi 5 août 2013

Coeurs de loups

Résumé :

Cœurs de loups, ce sont seize auteurs décidés à unir leurs voix dans une anthologie. Seize auteurs décidés à abolir les frontières, et brouiller les origines. Avec eux, les loups deviennent hommes et les hommes choisissent les loups, les loups content un nouveau monde, ou l’ancien qu’ils ont aimé, les fourrures et les peaux se mêlent pour créer un chant, un chant d’espoir et de cœur, pour les loups et les autres grands prédateurs. Un livre édité en partenariat avec FERUS. 2 euros par exemplaire vendu seront reversés à l’association.


Avis :

Jolie initiative que celle des Éditions du Riez qui, à travers Cœurs de loups, mettent en avant la cause de cet animal méconnu et reversent en plus une partie des bénéfices à l’association FERUS, première association nationale de protection et de conservation de l'ours, du loup et lynx en France.

Seize auteurs sont au sommaire de cette anthologie ayant pour thème, je vous le donne en mille, non, pas les bébés phoques, le loup, dans tous ses états. Chaque auteur aborde le sujet selon sa sensibilité, avec une orientation commune, le loup est certes un prédateur, mais pas le plus dangereux, loin de là, l’homme étant bien pire. Fable écologiste ou militante, conte, poème ou récit d’urban fantasy, les genres sont variés et pourtant il règne une certaine unicité dans ce recueil. Tous les textes m’ont plu, à des degrés différents bien entendu, mais trois se détachent vraiment des autres.
Un conte de loups de Sophie Dabat arrive en tête avec un conte qui peut sembler naïf de prime abord, mais est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. La plume de l’auteur fait toujours mouche, même sur ce court format.
Ensuite, Marika Gallman a su me séduire avec La promesse, de l’urban fantasy efficace en si peu de pages.
Et, enfin, j’ai découvert Carina Rozenfeld avec Le choix, une jolie nouvelle un poil classique qui m’a donné envie de découvrir les romans de cet auteur.

En résumé un recueil agréable à lire, avec des textes touchants ou cruels, et l’envie d’adopter un loup à l’issue. Ok, je vais me contenter de mes chats, c’est plus raisonnable !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire