vendredi 30 août 2013

Anges d'Apocalypse T1 - Le tourment des aurores, Stéphane Soutoul

Résumé :

Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ? C'est pourtant le fardeau que j'endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j'ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l'ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l'un des quatre cavaliers de l'apocalypse, et ex-meurtrière qui s'est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l'identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires. Comme si je n'avais pas déjà suffisamment d'ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n'ai pas le droit à l'erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s'enticher d'un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes... Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !


Avis :

Jusqu’ici, Stéphane Soutoul avait habitué ses lecteurs à des textes sombres, teintés de romantisme gothique, servis par une plume raffinée et un style presque précieux. Avec Le tourment des aurores, il opère une véritable métamorphose : sa plume se fait résolument plus moderne sans pour autant perdre cette touche sensible propre à l’auteur. Ce premier roman de fantaisie urbaine sera une vraie surprise pour son lectorat, mais une bonne surprise.

Ce premier tome d’Anges d’Apocalypse propose de découvrir Syldia, incarnation de Famine, l’un des quatre cavaliers, jeune femme forte, indépendante et un brin têtue, qui se voit être l’objet d’une malédiction : le transfert d’âme. Si la nuit elle est une redoutable garde du corps sous sa véritable identité, le jour la voit s’éveiller dans le corps d’une fragile adolescente. Deux corps, deux personnalités, deux fois plus de problèmes à gérer ! D’autant que Syldia se voit affectée à la protection d’un sorcier, mission nocturne qui ne sera pas de tout repos, tandis que Samantha est, elle, attirée par un étrange jeune garçon qui semble cacher bien des choses.

Pour cette première incursion dans un style et un univers plus actuels, Stéphane Soutoul s’en sort très bien. L’intrigue proposée est originale et intéressante, l’opposition des deux personnalités de l’héroïne permettant de mener deux fils conducteurs en parallèle, donnant ainsi une certaine dynamique au roman. Les personnages sont très attachants, Syldia et Sam en tête. On peut regretter que tous ne soient pas exploités pleinement (je pense notamment aux sœurs de Syldia) car ils semblent avoir aussi beaucoup de potentiel. Cela dit, il faut garder en mémoire qu’il s’agit d’un tome d’introduction, donc développer tous les personnages aurait donné un ouvrage aussi épais que le dictionnaire. Je pense que ces aspects seront développés au fil des tomes suivants. Si jusque-là je n’ai parlé que des personnages féminins, les hommes ne sont pas en reste dans Le tourment des aurores, Desmond en tête, mais je vous laisse le découvrir !
Quant à la plume de l’auteur, je l’ai dit précédemment, elle change radicalement de ce qu’il nous a proposé jusqu’ici, et, si le lecteur a encore en tête le style adopté dans Le cycle des âmes déchues, il va rapidement se rendre compte que Stéphane a su adapter son écriture au genre du roman, avec facilité et fluidité. Les pages s’enchaînent très rapidement, le lecteur étant pris au piège des fils tissés par la double intrigue. Quand la fin arrive, il ne peut que se demander ce que l’auteur a en tête pour la suite.


Même s’il n’est pas exempt de défauts, ce premier tome d’Anges d’Apocalypse démontre que Stéphane Soutoul a plus d’une corde à son arc et n’hésite pas à prendre des risques en surprenant le lecteur. Cette entrée en matière dans son nouvel univers est des plus prometteuses et donne envie de savoir ce que la suite nous réserve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire