mardi 17 septembre 2013

Anita Blake T16, Sang noir, Laurell K. Hamilton

Résumé :

Le loup-garou Jason a besoin de moi, non pas comme chasseuse de vampires, marshal fédéral ou nécromancienne, mais en tant qu’amie. Pendant quelques jours, il voudrait avoir l’air d’un type normal, dans une relation de couple normale, afin de pouvoir faire ses adieux à son père mourant. Dans sa petite ville natale de Caroline du Nord, on ne devrait pas avoir trop de mal à garder notre identité secrète. Depuis le temps, je devrais pourtant savoir que rien ne se passe jamais comme prévu.


Avis :

Ma chronique sera à l’image de ce qu’a fait LKH avec ce livre : je ne vais pas trop me fouler.
Point positif de Sang noir : Jason.
Points négatifs : le reste.

Ce seizième tome permet au lecteur d’en apprendre davantage sur mon loup-garou préféré puisque l’histoire se déplace chez lui, en Caroline du Nord. À part ça, rien de nouveau sous le soleil. Anita en profite pour coucher avec plein d’hommes (comme d’hab), agrandir son harem (comme d’hab) et s’adonner à la psychologie de bazar (comme d’hab). Il n’y a pas vraiment d’intrigue, chaque tome semble maintenant être un prétexte pour mettre en scène les coucheries d’Anita, et moi ça me gonfle. Il paraît que le tome suivant est bien, donc je vais continuer en faisant confiance aux personnes qui me l’ont assuré (j’ai vos noms !), mais franchement, l’auteur devrait mettre un point final à sa série qui ne ressemble plus à grand-chose…

3 commentaires: