jeudi 10 octobre 2013

Beautiful Stranger, Christina Lauren

Résumé :

Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l'histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York. En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d’origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes. Jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir...


Avis :

Sara est une amie de Chloé, l’héroïne du précédent opus, et elle change radicalement de vie en venant s’installer à New-York. Décidée à se concentrer sur son travail (dans l’entreprise de Bennett), elle va pourtant succomber au charme d’un séduisant inconnu à l’accent britannique rencontré en boîte de nuit, ce qui donnera lieu à la première scène torride du livre. Ils se séparent sans échanger ni leurs prénoms ni leurs numéros de téléphone. Mais, le hasard faisant bien les choses, Max Stella, puisque c’est son nom, est un ami de Bennett ; les deux amants d’un soir ont donc de fortes chances d’être amenés à se revoir.

Après le succès de Beautiful Bastard, on pouvait craindre que les auteurs cèdent à la facilité et réduisent Beautiful Stranger à un copié/collé du roman qui a séduit le public. Heureusement, il n’en est rien. Si le cadre et certains personnages sont familiers au lecteur, l’histoire de Sara et Max ne ressemble pas (et n’a rien à envier) à celle de Chloé et Bennett. La mentalité du personnage masculin et les désirs du couple sont très différents de ceux mis en scène dans le premier opus. Avec Max Stella exhibitionnisme et voyeurisme sont au programme, mais de manière très soft, rien de choquant. J’ai trouvé la relation entre Max et Sara plus équilibrée que celle de Chloé et Bennett, plus sensuelle aussi. Mais au-delà du sexe, il y a surtout une belle histoire d’amour qui se construit, c’est aussi en cela que réside l’intérêt des livres de Christina Lauren : du sexe, oui, mais aussi une véritable histoire sentimentale. Beautiful Stranger n’est pas qu’une succession de scènes érotiques, c’est aussi et surtout la naissance d’un amour et la construction d’une relation entre un homme et une femme.

Si vous cherchez une romance érotique qui soit davantage qu’un catalogue de positions et d’accessoires, je vous recommande vivement Beautiful Stranger.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire