mardi 8 octobre 2013

La révolte de Maddie Freeman, Katie Kacvinsky

Résumé :

Maggie vit en 2060, dans une société où plus rien n’est réel, même les arbres, remplacés par des reproductions en plastique. L’école est ainsi dispensée en ligne et les élèves ne se rencontrent pas. Mais quand la route de Maggie rencontre celle de Justin, dont les idées sont à mille lieux de ce quotidien virtuel, sa vie va prendre un tour plus qu’inattendu. Entraînée dans un mouvement de révolte, la jeune fille devra choisir entre sa famille et ses nouveaux idéaux…


Avis :

La révolte de Maddie Freeman surfe sur la vague de la peur du « tout virtuel ». En 2060, Maddie, comme tous les Américains, ne vit plus que par écran interposé. Les cours, les jeux, mais aussi les promenades au bord de la mer se déroulent virtuellement, plus de cartable trop lourd ou de sable entre les orteils, voilà le progrès. Maddie a déjà tenté de se rebeller contre ce système incarné par son père, le fondateur de l’école virtuelle, la base de cette nouvelle société. Toujours sous surveillance après cette erreur de jeunesse, Maddie va se voir de nouveau attirée par la transgression à cause ou grâce à Justin, un jeune homme qui fait battre son cœur un peu plus fort à chaque fois qu’elle pense à lui.


Un background très intéressant et on ne peut plus crédible, une première partie très bien fichue, mais hélas une seconde partie qui cède à la romance et aux clichés au lieu de garder le cap et de creuser la question des libertés individuelles. Non rédhibitoire, cet aspect de l’histoire gâche un peu un début parti sur les chapeaux de roues, sans toutefois remettre la qualité du livre en cause. On dirait juste que l’auteur a voulu faire réfléchir ses lecteurs au départ, puis a finalement renoncé pour emprunter une voie plus facile. Dommage, mais attendons de voir ce que la suite nous réserve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire