vendredi 4 octobre 2013

Night School T2 - Héritage, CJ Daugherty

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?


Avis :

Le mystère et l’ambiguïté du premier tome étant maintenant levés, il fallait que l’auteur réussisse à maintenir l’intérêt des lecteurs. En remettant la Night School au centre de l’intrigue et en y intégrant Allie, la mission est accomplie. Les buts de cette organisation sont-ils tous louables, les différents personnages sont-ils honnêtes, il faudra tenter démêler le vrai du faux pour y voir plus clair. D’autant que d’autres événements vont précipiter Allie dans une grande perplexité. L’intrigue est bien construite et agréable à suivre. De nouveaux personnages interviennent comme la grand-mère de Zoé, la terrifiante Lucinda, le plus intéressant étant la petite Zoé qui  apporte un peu de fraîcheur à l’ensemble. Côté sentiments, CJ Daugherty n’a pas pu s’empêcher de céder à la tentation du triangle amoureux, esquissé dans le premier tome mais vraiment présent ici, mais je le trouve plutôt bienvenu pour une fois.

Par contre, à la fin du livre les questions se bousculent dans la tête du lecteur. L’auteur donne quelques pistes, mais rien de concret, ce qui est très frustrant. Il faudra attendre le troisième tome pour avoir (peut-être) des réponses…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire