lundi 16 décembre 2013

Une fille entre dans un bar..., Helena S. Paige

Résumé :

Quand votre meilleure amie vous plante au dernier moment, vous vous retrouvez seule dans un bar sélect, fréquenté par les riches et célèbres. Vous avez enfilé votre petite robe fétiche, mis du noir sur vos yeux, alors pourquoi ne pas en profiter un peu ? Passerez-vous la soirée avec une rock star ou préférerez-vous séduire le jeune barman au corps de sculpture grecque ? Accepterez-vous l’invitation d’une mystérieuse artiste au charme exotique ou succomberez-vous au badinage d’un businessman millionnaire à la Christian Grey ? Que diriez-vous plutôt d’une folle équipée avec un garde du corps bodybuildé, au volant de l’Aston Martin de son patron ? Et si vous choisissez de rentrer sagement chez vous, peut-être croiserez-vous le nouveau voisin au magnétisme troublant… À vous de choisir comment la nuit finira...


Avis :

Très friande des Livres dont vous êtes de héros, j’étais très curieuse de découvrir cette version épicée. Je me suis donc plongée dans cette lecture avec entrain.

Au départ, on me propose de sortir de chez moi avec, au choix, une culotte gaine, un string ou rien. La Bridget Jones en moi n’a pas hésité une seconde, j’ai pris la culotte. Las, il a fallu que je me rende à l’évidence, ce livre se veut sexy et me renvoie me rhabiller avec le string. D’humeur taquine, je décide de passer outre et m’apprête à sortir de chez moi sans rien. Poum, retour à la case départ, je dois mettre le string. Passablement agacée je me dis que le livre aurait dû commencer par « vous enfilez un string et sortez de chez vous », on aurait gagné du temps. Bref, me voilà dehors et mon côté bling-bling rock’n roll me pousse dans les bras d’une rock star. Enfin du batteur du groupe, on ne peut pas tout avoir. Mais notre idylle va tourner court quand ce tordu me sort : « tu me pisses dessus. Où tu veux, lâche-toi ». Au secours ! Qui peut être émoustillé par cette demande ?! À ce stade j’ai juste envie de rentrer chez moi et de refermer le livre. Mais j’en veux pour mon argent, je décide donc d’aller chez Mélissa (ma copine virtuelle de l’histoire) pour lui raconter mes malheurs. Finalement je finirais chez moi, fin de l’aventure.
Ok, je ne me laisse pas abattre, mon string et moi retentons l’expérience. Cette fois je passe mon tour pour la rock star et je file à une expo. Il faut noter que je suis vraiment une gourde si on en croit ce livre, je bégaye, je cherche mes mots, je lis une revue à l’envers, je n’ai vraiment pas inventé l’eau tiède et ça me gonfle de devoir incarner une femme aussi cruche. Car le livre ne cesse de s’adresser à moi en m’interpellant de « vous » toutes les pages alors que j’ai vraiment un mal de chien à m’identifier à Miss String. Mais revenons à notre histoire et à l'expo, où je fais la connaissance d’Immaculata (si si..) le modèle sur les photos qui s’extasie sur ma plastique « Regarde un peu son grain de peau ! ». Technique de drague novatrice, il faut le reconnaître ! C’est tellement cul-cul la praline que je renonce à l’expérience saphique que je vois arriver gros comme un camion et retourne au bar. Je vais vous épargner le puceau émotif (« Je ne t’oublierai jamais, murmure-t-il, l’air sérieux. Pas même si je vis jusqu’à quatre-vingt-dix ans et que je fais l’amour à des millions d’autres femmes. ») ou le cuistot artiste (« vous avez la sensation qu’il vous masse le vagin de l’intérieur »), il y en a pour à peu près tous les goûts mais assurément pas le mien. J’ai soupiré, levé les yeux au ciel, ri, été limite dégoutée (la rock star m’a traumatisée), mais jamais je ne me suis sentie transportée. C’est mal conçu, mal écrit, parfois ridicule là où l’intention était sans doute de faire de l’humour et les quelques scènes qui pourraient faire frémir sont ternies par l’ensemble.


Si vous voulez un roman dont vous êtes le héros faites un tour du côté des rééditions chez Gallimard Jeunesse et si vous voulez de l’érotisme, je vous recommande les séries Crossfire ou Beautiful. Mais, là, passez votre chemin et ne perdez pas votre temps avec Une fille entre dans un bar…



11 commentaires:

  1. Réponses
    1. Si c'est drôle, même que je vais essayer !

      Supprimer
    2. Maso va ! (évite la rock star, vraiment)

      Supprimer
    3. T'as raison, ce livre est une bouse, mais j'en ai pleuré de rire.
      Je ne peux pas imaginer une seule seconde qu'il n'ait pas été écrit comme une parodie. Ce n'est pas humainement possible de créer un truc comme ça en se prenant au sérieux.
      Bon ceci dit, même en tant que texte humoristique c'est relou...
      T'as vu les noms des personnages ???
      Non mais vraiment... Charlie Dakar des Space Cowboys ?????
      Miles Cornetto ?????? C'est quoi son nom en abrégé ? Miko ?

      Entre l'impression que le bouquin te donne des ordres et veut absolument te transformer en gourdasse et tous les tarés que tu y croises, il y a de quoi se questionner.

      'Fin, autant que tu le saches, après m'être débarrassée du batteur (j'ai toujours préféré les guitaristes), j'ai évité le sosie de Clowney, j'aime pas le café et son nom m'a sciée, lâché le garde du corps à la carrure de donkey kong pour finir... avec le puceau.
      Mon bon cœur me perdre, mais c'est bien représentatif de la chance qui me caractérise.

      J'suis contente de ne pas avoir acheté ce livre...

      Supprimer
    4. Miko ! Excellent ^^
      Toi aussi le puceau t'a dit qu'il se rappellerait toute sa vie de toi ? Non mais, franchement, quelle pitié ce livre...
      Bravo d'avoir passé du temps dessus !

      Supprimer
    5. Tu m'étonnes qu'il va se rappeler de moi... J'ai changé sa vie !
      (Et perdu une pause déjeuner pendant laquelle j'aurais pu avancer mon travail en retard.)

      Supprimer
  2. J'ai fait un petit florilège dans mon billet de quelques phrases gourdasses relevées dans ce livre... Dieu que c'était mauvais :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir ça. Tu as eu droit au batteur aussi ?

      Supprimer
  3. Le string c'est has been, c'est le shorty qui est sexy et tendance (oui la mode est aux fesses couvertes).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout qu'il fait frisquet en ce moment ^^

      Supprimer