lundi 27 janvier 2014

Tes mots sur mes lèvres, Katja Millay

Résumé :

Ne lisez pas la quatrième de couverture si vous ne voulez pas trop en découvrir.

Après avoir été agressée, Nastya, ancienne surdouée du piano, s’est inventé une nouvelle identité et s’est réfugiée dans le silence. Elle ne parle plus depuis deux ans. Josh, lui, est seul au monde. Tous les membres de sa famille sont morts les uns après les autres. Son remède : la solitude et le travail du bois. Peu à peu, Nastya partage la vie de ce garçon doux et discret. L’amitié s’installe, puis les sentiments amoureux. Nastya se remet à parler, sans pour autant se dévoiler. Nastya et Josh se soignent l’un l’autre, craignant tout de même de trop s’attacher, la vie ne les ayant pas habitués au bonheur. Leur passion sera-t-elle plus forte que les blessures de la vie ?


Avis :

Sur ce coup, je veux vraiment remercier Cess qui m’a vivement encouragée à lire ce roman, que j’avais écarté d’office à cause de sa couverture, parce que c’est vraiment une très belle découverte.

Par où commencer pour décrire ce roman qui ne ressemble à aucun autre… Nastya s’est murée dans le silence après le drame survenu dans sa vie deux ans auparavant. Partie vivre chez sa tante, son intégration au lycée est plutôt compliquée, et elle va se rapprocher d’un autre solitaire, Josh. Leur relation va grandir dans le silence de la jeune fille, chacun pansant ses plaies comme il peut.
Avec un thème difficile et une mise en place très lente, Tes mots sur mes lèvres prend beaucoup de risques, mais c’est une stratégie payante puisque le roman séduit néanmoins dès les premières pages. Le mystère entourant le mutisme de Nastya, la discipline qu’elle s’inflige, la personnalité qu’on devine en filigrane, tous ces éléments attirent la curiosité du lecteur qui veut connaître le fin mot de l’histoire. Sa relation avec Josh, tout en douceur et en pudeur, rend ce couple particulièrement attachant, l’un étant la béquille de l’autre. L’écriture de Katja Millay (et/ou la traduction, car il faut aussi rendre justice à la personne qui nous a permis de lire ce roman en VF) est délicate, rendant cette histoire bouleversante, immergeant tant et si bien le lecteur dans l’histoire que j’avais du mal à parler à chaque fois que je sortais du livre.

Encore merci Cess, tu m’as offert mon deuxième coup de cœur de l’année ;)

2 commentaires:

  1. J'ai vraiment hâte de découvrir ce livre qui semble faire l'unanimité sur la blogo ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne seras pas déçue :)

      Supprimer