vendredi 7 février 2014

Everness T1 - L'odyssée des mondes, Ian McDonald

Résumé :

Et si vous n'étiez pas unique ? S'il existait d'autres vous dans d'autres mondes ? Londres, de nos jours. Everett assiste au kidnapping de son père, par de mystérieux hommes en noir. Pourquoi a-t-on enlevé ce scientifique renommé ? Et pourquoi la police doute-t-elle de son récit ? Quand l'adolescent reçoit un fichier qui révèle l'existence de mondes parallèles, il part à la recherche de son père et atterrit dans un autre Londres, sillonné de zeppelins, comme "l'Everness". Le curieux équipage de ce dirigeable - une jeune pilote intrépide, une capitaine courageuse et un second citant la Bible - va l'aider dans sa quête dangereuse...


Avis :

Alors qu’Everett attend son père scientifique pour une conférence, il voit ce dernier se faire enlever sous ses yeux. Puisque la police ne semble pas le prendre au sérieux, le jeune garçon va se lancer à sa recherche, dans ce monde ou dans un univers parallèle. Cette quête ne sera pas dénuée d’intérêt et de surprises pour ce jeune curieux, mais le danger sera aussi au rendez-vous.


Le zeppelin sur la couverture d’Everness, qui est d’ailleurs superbe, laissait penser à du steampunk. En fait il s’agit « juste » de science-fiction, mieux vaut être prévenu si c’était votre unique motivation pour acheter ce livre. Le début du roman est passionnant, abordant les notions de multivers. Le lecteur se retrouve propulsé dans une réalité où notre monde n’est pas le seul, où plusieurs réalités se superposent en temps réel. J’avoue avoir été conquise par les cent premières pages. Ensuite, Everett change de Terre pour retrouver son père et, là où l’on pouvait imaginer un approfondissement du sujet, on ne trouve qu’une promenade dans un autre plan de notre monde, assortie d’une petite bluette. Il y avait tant à exploiter sur le sujet que la déception a été grande. Sentant le sujet basculer, le lecteur peut au moins s’attendre à une course-poursuite effrénée pour retrouver le physicien, mais là aussi la déception arrive rapidement, beaucoup de temps morts, de digressions peu intéressantes au final. Dommage car le sujet était vraiment très intéressant et original, mais l’auteur a préféré céder à la facilité plutôt que de le traiter jusqu’au bout.


4 commentaires:

  1. oh dommage, il m'aurait bien intéressé ce livre

    RépondreSupprimer
  2. @meli : je te le troque si tu veux ...

    Je n'ai pas aimé, parce qu'en plus d'être léger et mal exploité, il est incohérent. Le gamin on le suis à l'école avec un pote qui a une intelligence normale et moyenne (comme tout le monde) et après paf il se trouve que c'est un petit génie et qu'il a suivi les études de son père (tout à fait le genre de nos enfants). Je m'ennuyais parce que je n'aimais pas l'écriture en plus de fait que je tiquais sur le côté incohérent, le faux steampunk, etc.

    RépondreSupprimer
  3. nan je vais laisser passer, j'ai déjà plein à lire ^^

    RépondreSupprimer