mercredi 12 février 2014

L'île aux papillons, Corina Bomann

Résumé :

Lorsque Diana se rend au chevet de sa grand-tante Emmely en Angleterre, cette dernière la charge d’une étrange mission : découvrir le lourd secret qui pèse sur leur famille et qui concerne Grace, l’arrière-arrière-grand-mère de Diana.
Diana part pour le Sri Lanka, la terre de ses ancêtres, colons à Ceylan. Elle y découvre une prophétie qui semble avoir changé le destin de sa famille et l’histoire d’un amour interdit... Durant sa quête, la jeune femme trouvera-t-elle enfin la paix pour elle et pour les siens ?
Une superbe évocation de Ceylan au XIXe siècle, l’histoire entremêlée de trois femmes d’une même famille, à trois époques différentes, sur deux continents... Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce livre un grand succès international.


Avis :

Une mystérieuse lettre en guise de prologue, un manoir anglais où s’éteint une vieille dame, un secret de famille à découvrir et une jeune femme dont la vie prend un mauvais virage, c’est ainsi que commence L’île aux Papillons. S’il faut bien avouer que j’ai eu peur de me perdre avec la multitude de personnages évoqués au départ, une fois l’arbre généalogique assimilé, j’ai pu me concentrer sur l’intrigue, une intrigue qui m’a emportée loin, jusqu’au Sri Lanka, de l’époque coloniale à nos jours. Entre Berlin, Columbo et l’Angleterre, Corina Bomann invite ses lecteurs à suivre Diana, son héroïne, à la recherche de la vérité sur sa famille.

Si vous aimez les grandes sagas familiales dépaysantes, l’exotisme et le charme suranné de Ceylan à la fin du XIXème siècle, ainsi que les amours contrariées et les secrets de famille enfouis, jetez-vous sur le roman de Corina Bomann. Vous ferez la connaissance de Grace et Victoria, coincées entre le poids des conventions et leur envie de découvrir la société qui les entoure, serez à coup sûr séduit par l’esprit vif de la première et son appétit de vivre. Le secret que Diana est chargée de retrouver semble, au final, assez simple, mais qu’importe, l’essentiel dans ce livre n’est pas là, mais plutôt dans les destins croisés de la jeune femme et de son ancêtre. Je n’en dirai pas plus pour ne pas déflorer les surprises qui vous attendent, mais, croyez-moi, ce livre est un petit bijou, servi par une écriture fluide qui fait prendre vie tant à la majesté des champs de thé qu’à la pluie anglaise.

Ce livre sort le 13 février aux Éditions Charleston, je vous le recommande chaudement.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire