dimanche 9 février 2014

Un printemps à la Villa Rose, Debbie Macomber

Résumé :

Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s'y sentir chez elle. Avec l'arrivée du printemps, sa maison d'hôtes - la Villa Rose - affiche complet. Kent et Julie ont décidé d'y célébrer leurs noces d'or - le seul problème, c'est que leur couple paraît au bord de l'explosion. Leur petite-fille, Annie, joue les arbitres. Femme d'affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d'une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Et puis, il y a Mark, l'homme à tout faire, dont Jo Marie commence à apprécier la compagnie...


Avis :

Retour à la maison d’hôtes de Jo Marie, la Villa Rose, à Cedar Cove. Jo Marie va recevoir une pléiade d’invités, tous différents les uns des autres, à la recherche de réconfort ou d’un nouveau départ, chargés d’une vie personnelle très bousculée. Entre l’accueil de ses hôtes, ses projets de roseraie (et son homme à tout faire quelque peu caractériel) et son quotidien, Jo Marie va réussir à tous les accompagner dans ces moments-clé de leur vie, à, sans en avoir l’air, prodiguer conseils et distribuer sa joie de vivre.

Si j’ai apprécié mon séjour à Cedar Cove, il n’en a pas été de même de ses invités, et encore moins de Mark, le factotum. Ce dernier, avec son caractère de cochon, m’a très rapidement lassée, fatiguée, je l’aurai sûrement viré depuis longtemps, faisant fi des sentiments ! Ensuite, chaque résident de la maison d’hôtes renferme son lot de problèmes et de déceptions amoureuses, certaines plus touchantes que d’autres, mais aucune de m’a vraiment émue. Trop de longueurs, trop d’atermoiements à mon goût, même si j’ai trouvé ces destins différents sympathiques, je n’ai réussi à m’attacher à aucun. À vrai dire, mon personnage préféré dans ce livre est… la villa ! C’est peut-être à cause de cela que je n’ai pas accroché avec les autres habitants, j’aurais aimé séjourner seule dans la Villa Rose, et profiter de son ambiance relaxante pour me ressourcer. Oui, plus j’y réfléchis et plus je pense avoir été jalouse des personnages, un comble !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire