samedi 1 mars 2014

La femme parfaite est une connasse !, Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard

Résumé :

Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c'est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu'une salade par jour, les questions qu'il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu'il faut faire de toute urgence si votre mec veut s'acheter des Crocs.
* Il peut également être lu par les hommes qui n'ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu'ils ont le dos tourné...


Avis :

Bien bien bien… Par quel bout commencer cet avis… Par dire que j’avais lu plein de critiques positives et que je m’attendais à me fendre la poire d’un bout à l’autre du roman ? Qu’après avoir lu trois pages j’ai compris que ce ne serait pas le cas, qu’au bout de quinze j’ai prié pour que ça s’améliore, et qu’à la fin je n'étais que consternation dans mon corps de femme imparfaite ?

Non, pitié, non, sérieux, pourquoi ce livre ? J’avais lu un titre un peu dans le même esprit (enfin, sur le papier), La mère modèle n’existe pas (ma chronique est ici), et j’avais trouvé l’idée plutôt sympa. Là, ce n’est pas vraiment le cas et je me suis demandé ce que je venais faire dans cette galère.
Tout d’abord le livre n’est pas structuré, on passe du coq à l’âne, j’ai eu du mal à trouver une cohérence à l’ensemble. Ensuite, c’est vulgaire. Ben oui, moi aussi je sais dire bite et couilles, mais je ne me sens pas plus rebelle et libérée pour autant… Enfin, je n’ai pas du tout adhéré au propos qui est cliché au possible, un ramassis de lieux communs empilés les uns sur les autres au petit bonheur la chance. Et puis, grosse déception, je n’ai pas ri, ni gloussé, à peine esquissé un vague sourire à deux reprises, on m’a vendu du rêve et j’ai l’impression d’avoir été flouée…

[Je suis une connasse !]

Finalement, après lecture, j’en viens à me dire que je me rapproche plus de la connasse évoquée au fil des pages, et j’en suis assez fière parce que je suis plutôt contente d’avoir créé ma petite famille, d’être heureuse dans mon job et d’avoir des loisirs simples, de ne pas être parfaite, loin de là, mais d’avoir trouvé mon équilibre. Se bourrer la gueule à chaque soirée, finir dans le lit d’un mec différent chaque soir, être adepte de la junkfood, jurer comme un charretier, j'en passe et des meilleures, c’est bien à vingt ans, mais passé la trentaine il faut peut-être revoir son sens des priorités.

Pour conclure, ne perdez pas votre argent là-dedans, empruntez-le à une copine, lisez-le pendant votre pause déjeuné à la Fnac ou ailleurs (c’est rapide hein, en une heure c’est torché), mais, franchement, pour un livre aussi creux et inutile, 5€, c’est encore trop cher !

6 commentaires:

  1. On est tout à fait d'accord ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ça me rassure de voir que je ne suis pas seule !

    RépondreSupprimer
  3. j'adore votre façon de résumer ce livre....

    RépondreSupprimer
  4. Comme quoi les ressentis de chacun :)
    Moi j'ai passé un très bon moment.
    J'ai certes zappé de nombreuses pages mais qu'est ce que je me suis marrée sur d'autres du style "la playlist de la honte" ou "tu sais que tu es trop vieille pour ces conneries quand" (je sais plus les titres exacts).
    Après, ma copine m'avait laissé des commentaires un peu partout, ce qui fait que ça m'a rappelé des anecdotes. Mais même sans ça je pense que j'aurais passé un très bon moment. :)
    Je ne l'ai pas vécu comme toi, c'est clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais tellement à un truc exceptionnel que j'ai été déçue je crois.

      Supprimer
  5. On a exactement le même avis sur ce bouquin, j'ai trouvé que c'était un véritable ramassis d'idioties, et comme tu le dis c'est effectivement vulgaire !

    RépondreSupprimer