dimanche 30 mars 2014

Le New Adult et les couvertures...

Il y a quelques temps, je pestais sur les titres copiés / collés des romances érotiques. Comme je suis une râleuse dans l’âme, me revoilà sur le front du new adult. Pourtant, j’aime beaucoup ce genre, je les lis à la chaîne et, pourtant, j’ai un gros problème d’indentification quand je me retrouve dans le rayon de la Fnac ou sur Amazon. Non contents d’avoir des titres parfois vraiment proches comme Unbreak me et Unbroken, les couvertures finissent pas toutes se ressembler ! Impossible de dire au vendeur « vous savez, sur la couv’ il y a un couple enlacé », il y a pratiquement des couples enlacés sur TOUTES les couvertures ! À part pour Tes mots sur mes lèvres, où les protagonistes sont plutôt l’un à côté de l’autre, ou Beautiful Disaster, dont je peux louer l’originalité, même si je n’ai pas vraiment aimé l’histoire, avec son papillon dans un bocal. Alors, je sais bien, ce n’est pas la fin du monde, mais d’un autre côté ça me gonfle de risquer de rentrer avec un bouquin que j’ai déjà dans ma biblio, tout ça parce que la créativité des illustrateurs est au point mort. À moins que ce ne soit une volonté des éditeurs de se couler dans un certain moule, de proposer des visuels assez uniformes. Si quelqu’un a la réponse, qu’il n’hésite pas à venir nous expliquer tout ça d’ailleurs…




11 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec toi mais quand on en avait parlé avec Anne-Claire Payet elle nous avait dit que déjà ils en ont tellement à faire qu'il y a la facilité qui joue,
    ensuite il y a un besoin d'identification immédiat. Il faut qu'en voyant la couverture tu saches à peu près te positionner dans le genre.
    En plus il y a les chartres graphique des éditeurs, par exemple Milady Romance qui veut s'identifier avec ses couverture en trois parties personne(s) / titre / paysage quelconque :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps une semaine avec lui chez Milady ils avaient une super couv et changent pour une horreur à la unbroker qui fait collection Azur chez Harlequin ... Perso, je m'identifie pas du tout et je passe mon chemin avec des couv pareilles ...

      Supprimer
  2. C'est sûr qu'on sait tout de suite de quel genre il s'agit. Sauf qu'on a du mal à différencier les bouquins quoi...

    RépondreSupprimer
  3. Je t'avoue qu'Indécide et Unbreak me m'ont fiché le doute...même série ? Rien à voir ?

    RépondreSupprimer
  4. Alors même éditeur mais rien à voir ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue que je m'intéresse peu à la couverture, mais surtout plus à l'histoire.
    Un des derniers récits qui m'a beaucoup plu dans ce style : Brûlante d'Amour de Vanessa Cheroux. Une belle histoire qui allie romantisme, et moments charnels pour cette jeune fille qui découvre l'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sûre que ce soit vraiment ce que je recherche comme lecture vu la couverture justement.

      Supprimer
  6. Moi, j'ai bien aimé justement. Sans être vulgaire, c'est au contraire, très sensuel. On s'identifie très bien à cette jeune femme qui s'initie à plein plein de plaisirs coquins. C'est chaud bouillant.... comme j'aime hi hi hi :-)

    RépondreSupprimer
  7. Les couvertures se ressemblent juste pour faire vendre .. Mais bon si les histoires diffèrent c'est le principal :D

    RépondreSupprimer
  8. Non mais c'est très pratique toutes ces couvertures qui se ressemblent... cela me permet de ne pas m'en approcher :P

    RépondreSupprimer