mercredi 9 avril 2014

Funèbres T1 - Boulot mortel, Rachel Caine

Résumé :

Bryn Davis, ancienne militaire, décide de changer de vie en travaillant pour une entreprise de pompes funèbres.


Avis :

Après avoir été démobilisée, Bryn Davis choisit une reconversion plutôt atypique en se tournant vers les pompes funèbres. Rapidement embauchée par monsieur Fairview dans la petite société locale, la jeune femme va rapidement se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. L’entreprise Fairview ne se contente pas d’apporter les derniers soins aux défunts, il se trouve qu’ici, les morts peuvent carrément… ressusciter ! Entre espionnage industriel, zombies et services spéciaux, Bryn, qui n’aspirait qu’à une calme retraite après l’armée et l’Irak, va se retrouver impliquée dans ce micmac bien malgré elle. Mais elle n’aura pas le choix, c’est sa vie qui est en jeu.

Après les vampires et les dijnns, Rachel Caine arrive dans nos librairies avec une nouvelle série mettant des morts-vivants d’un nouveau genre en scène. Ce premier tome de Funèbres comprend une intrigue plus complexe et plus sombre que ce que nous offre l’auteur d’habitude. Entre une technologie capable de ramener les morts à la vie (moyennant finances, bien sûr), des agents dissidents, de vrais-faux agents et la course de Bryn Davies pour sa propre vie, les amateurs de rebondissements et courses contre la montre seront servis. Les personnages sont, par contre, un peu en retrait, un peu fades, ils n’arrivent pas à vraiment s’imposer dans ce récit qui va à cent à l’heure. Bryn gagne un peu d’épaisseur au fil du roman, mais n’arrive jamais à sortir son épingle du jeu. Idem pour McCallister dont on perçoit le potentiel et qui a quelques fulgurances, mais qui n’est pas exploité jusqu’au bout. Cela ne nuit pas à l’intrigue, bien au contraire car c’est elle qui est privilégiée, mais j’avais l’habitude que Rachel Caine propose des personnages très attachants, j’ai donc été un peu déstabilisée. En revanche, on reconnait bien la plume de l’auteur, sa capacité à embarquer le lecteur dans son univers, à ne jamais le lâcher et, oui, je me plains, à le frustrer dans vient l’heure de la dernière page tant il est accro.

Boulot mortel est un tome d’ouverture très prometteur, je le recommande chaudement aux fans de l’auteur bien entendu, mais aussi plus largement aux amateurs de thrillers technologiques, de romans d’espionnage ou de zombies. Eh oui, Rachel Caine propose un roman multifacette qui va plaire au plus grand nombre !

6 commentaires:

  1. Ça a l'air sympa.
    Si je n'avais pas déjà trop de séries en cours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une de plus ou de moins...

      Supprimer
    2. C'est surtout une question de budget. Vaut mieux que je privilégie celles que j'ai déjà commencées.

      Supprimer
  2. Espionnage , zombies ça me dit bien , je note . Merci de la découverte .

    RépondreSupprimer