lundi 21 avril 2014

L'Héritière des Diamond, Jackie Collins

Résumé :

Red Diamond est un milliardaire brutal et détesté. Ses trois fils, Max, Chris et Jett, sont convoqués à New York pour une réunion de famille qui va bouleverser leur monde.
Diahann, belle femme noire, ex-chanteuse, est la gouvernante de Red un travail que sa fille, Liberty, n'approuve pas. Serveuse se voulant elle-même chanteuse, Liberty poursuit ses rêves, tandis que Damon P. Donnell, magnat absolu du hip-hop, marié, la poursuit.
Jeune héritière new-yorkaise, Amy Scott-Simon, est fiancée à Max. À sa soirée d'enterrement de vie de jeune fille, elle rencontre Jett. Jett n'a pas la moindre idée de qui est Amy. Pas plus qu'elle ne comprend qui il est. Leur aventure d'une nuit va entraîner les pires complications.
Alors que les vies de ces personnages s'entremêlent, le pouvoir, l'argent, la célébrité et l'amour sont des liens qui unissent bien au-delà des sentiments dans cette histoire d'amour au suspense haletant, comme seule Jackie Collins en a le secret !


Avis :

Une famille riche et puissante, menée par un patriarche ayant élevé ses enfants à la dure, des protagonistes tous (ou presque) riches et beaux ayant soif de pouvoir, d’autres qui rêvent de faire partie de ce cercle restreint, bref, on est à la croisée d’Amour, gloire et beauté et de Dynastie. Normal, puisque l’auteur est la sœur de Joan Collins, qui a interprété Alexis pendant plus de 200 épisodes dans la célèbre série américaine des années quatre-vingts.
Hélas, pour moi ça n’a pas fonctionné. Je suis assez peu friande de ce décor bling-bling dans lequel évoluent des puissants très stéréotypés, face à des gens de conditions plus modestes qui veulent faire leur place coûte que coûte. Il y a toujours un super méchant dans l’histoire, une innocente qui va porter plus que sa part de malheurs et problèmes variés… Dans L’héritière des Diamond, je n’ai réussi à m’attacher à aucun personnage tant ils me paraissaient artificiels. L’intrigue est facile, par contre le déroulement est long, mais long.

Ce genre de romans n’est clairement pas pour moi, j’apprécie les histoires de familles authentiques et n’ai aucun intérêt pour celles qui sont à mes yeux artificielles. Je me suis ennuyée, n’ai apprécié ni l’univers, ni les personnages, ce livre et moi ne sommes absolument pas faits l’un pour l’autre. En revanche, il y a vraiment un public pour, ma mère, par exemple, raffole de ce type d'histoires. Chacun ses goûts.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire