jeudi 17 avril 2014

W.A.R.P. T1 - L'assassin malgré lui, Eoin Colfer

Résumé :

Riley, un orphelin de l'époque victorienne, se retrouve projeté dans le XXIe siècle, bientôt suivi par son maître, le diabolique Albert Garrick, illusionniste et tueur à gages, lancé sur ces traces et celles de Chevie Savano, la plus jeune et la plus intrépide des agents du FBI. Une hallucinante course-poursuite à travers le temps. Riley et Chevie sortiront-ils vivants de cette traque implacable ? Pourront-ils empêcher le redoutable Garrick de s'approprier les clés du programme WARP et de changer le cours de l'Histoire ?


Avis :

Le livre s’ouvre sur Riley, un gosse des rues du XIXème siècle, apprenti malgré lui d’un psychopathe tueur en série. Ce dernier impose à son « protégé » de tuer de ses mains un homme, en échange de sa propre vie. La victime sacrificielle est en fait un voyageur dans le temps et Riley va se retrouver projeté à notre époque, où il fera la connaissance de Chevie, un agent « junior » du F.B.I. Je vous laisse imaginer les aventures que cette situation va engendrer, d’autant que Garrick, le psychopathe, ne va pas vouloir en rester là.

Excellent. Il n’y a rien de plus à dire, tout est bon dans ce livre, dont le public visé, je le rappelle, est quand même plutôt jeunesse. Les personnages sont attachants bien qu’un peu stéréotypés, mention spéciale à Garrick, le vrai méchant de l’histoire, qui est vraiment antipathique et effrayant. L’intrigue est menée tambour battant, alternant épisodes dans le passé et le présent, pas de temps mort et l’ensemble reste cohérent, ce qui n’est pas toujours le cas avec les histoires de ce type. L’écriture d’Eoin Colfer est nerveuse et fluide, emportant le lecteur dans cette folle course qu’est L’assassin malgré lui. Mon seul regret est qu’Eoin Colfer n’écrive que des romans jeunesse, je suis sûre qu’il ferait merveille dans un registre plus adulte.



1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé aussi cette lecture et j'attends impatiemment le tome 2. :)

    RépondreSupprimer