vendredi 23 mai 2014

Maeve Regan T5 - Sur les Dents, Marika Gallman


Résumé :

Le masque du traître est tombé et l'heure de l'ultime combat a sonné. Maeve va devoir faire des choix qu'elle n'aurait jamais cru devoir faire. Entre le cœur et la raison, entre le bien et le mal, magie noire et illusions, Maeve parviendra-t-elle à se libérer de la prophétie qui la lie depuis trop longtemps à un destin qu'elle n'a pas choisi ?


Avis :

Souvenez-vous, À pleines dents s’achevait sur « donc, le traître est… » et, pof, rideau, la suite au prochain épisode. Le sadisme de l’auteur n’ayant d’égal que la grande patience de ses lecteurs, le dernier tome de la série Maeve Regan va enfin donner les réponses promises. Et de bien surprenantes réponses en fait. Dans cet opus, Marika Gallman va prendre un malin plaisir à brouiller les pistes, à perdre le lecteur avant de faire toute la lumière sur la vérité. Et c’est là qu’on a la confirmation que l’auteur n’a pas écrit ses romans en touriste. Tout s’explique, tout est justifié, même des détails qui semblaient inutiles de prime abord prennent place dans l’engrenage géant qu’est l’intrigue tissée au fil des cinq tomes. Chose appréciable, si l’auteur se rappelle forcément de tout, ce n’est pas toujours le cas du lecteur. Mais, même si elle est un poil sadique comme dit plus haut, Marika Gallman prend le temps de resituer certains faits quand c’est nécessaire, si bien qu’il n’y a jamais, pendant la lecture, de moment où l’on peut se dire « mais de quoi elle parle ?! ». Si l’intrigue est parfaitement maîtrisée, l’action n’est pas en reste. Maeve veut remplir son objectif, soit se débarrasser de son père, et ce ne sera pas juste en claquant des doigts. Le rythme est soutenu, les pages se tournent sans y penser, le lecteur est uniquement poussé par son désir de connaître le point final de la saga. Et c’est trop vite, et avec un petit pincement au cœur, que vient la conclusion. Petit pincement au cœur car l’émotion est aussi au rendez-vous. Pas de pathos, elle est bien dosée et fait son petit effet… Le lecteur pourra peut-être ne pas trouver la fin à son goût (c’est un peu mon cas, je l’avoue, je voulais autre chose), mais elle est juste et logique à l’égard du caractère et du cheminement de l’héroïne principale. Sur ce point, c’est d’ailleurs une des choses que j’ai préférées au fil des tomes, à savoir l’évolution de Maeve. D’insupportable au départ, l’auteur a su la faire mûrir et elle est devenue attachante, au fur et à mesure, et c’est bien pour ça qu’il est difficile de refermer Sur les dents.

La boucle est bouclée, clap de fin a retenti sur la première série d’urban fantasy francophone qui n’a rien à envier aux sagas d’outre-Atlantique. Il ne reste qu’à attendre le prochain projet de l’auteur… (oui, ceci est un appel du pied pour en savoir plus sur le sujet, ce n’est pas subtil, mais on fait ce qu’on peut !).

2 commentaires:

  1. Les Livres en Folies23 mai 2014 à 12:24

    J'ai vraiment envie de le lire !! Je suis trop pressée de l'avoir :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une fin qui termine bien la série ;)

      Supprimer