vendredi 4 juillet 2014

Insatiable, SC Stephens

Résumé :

S'ils sont parvenus à s'avouer leur amour, si Kiera a enfin fait son choix et quitté Denny, si Kellan et elle forment désormais un véritable couple, leur vie ne sera pas pour autant un long fleuve tranquille.
Car l'histoire se répète : en effet, alors que Kiera et Kellan s'étaient rapprochés à l'occasion de l'absence de Denny, c'est maintenant au tour de Kellan de laisser seule la fragile Kiera. Son groupe a décroché une tournée et le très sexy chanteur des D-Bags doit donc s'absenter.
Kiera devra tirer les enseignements de ses erreurs passées et prendre de l'assurance ; Kellan, lui, devra apprendre à se confier ; bref le jeune couple devra se faire confiance. Et leur relation étant née dans la trahison, cela ne s'annonce pas facile ! Y parviendront-ils ?
Un parcours vers l'âge adulte plein de sensibilité, de sensualité et non dénué d'humour.


Avis :

Après des débuts pour le moins compliqués, Kiera et Kellan sont maintenant officiellement en couple. Ils nagent dans le bonheur, mais le groupe du jeune homme commence à avoir une petite notoriété et une tournée de concerts est organisée. Les deux amoureux vont donc être obligés de vivre leur relation à distance, avec les doutes et la jalousie que ce genre de situation peut engendrer. Le passé de Kiera rend, certes, les doutes de son amant légitimes, mais une série de quiproquos et de non-dits vont venir envenimer la situation.


Grand classique, après l’euphorie de la naissance d’une relation et la passion qui s’ensuit, vient le temps du retour sur Terre. Pour Kiera et Kellan, l’atterrissage va être compliqué et leurs sentiments mis à rude épreuve. Ils vont devoir apprendre à se faire confiance et, entre les fans du musicien et l’ex de la jeune femme, on ne peut pas dire que l’auteur ait ménagé ses personnages. On retrouve le caractère hésitant de Kiera et j’ai été moins indulgente avec elle à la lecture de cet opus. Il faut dire qu’elle accumule les mauvais choix et fait preuve d’un manque de recul et de discernement flagrants. Kellan n’est pas parfait lui non plus, mais on sent bien qu’il doit sortir les rames en permanence pour rassurer sa belle et je pense que nombreux sont ceux qui se seraient lassés, à force. Au final, on passe quand même un bon moment, même si l’agacement par rapport au caractère de la jeune femme croît au fil des pages. Heureusement, il y a les personnages et intrigues secondaires qui prennent de l’importance, ce qui permet de ne pas complètement focaliser sur les défauts évoqués plus haut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire