jeudi 31 juillet 2014

Leïlan - L'intégrale, Magali Ségura

Résumé :

Il est un royaume mystérieux que l'on nomme Leïlan, le pays des Illusions. Depuis qu'un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l'infâme duc Korta. Une rencontre pourrait tout changer : celle d'un jeune messager, Axel, et d'une envoûtante jeune fille aux yeux bleus... Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare, un destin tragique qui empêche l'espoir de renaître. Pourtant, au royaume des illusions, les apparences sont trompeuses car un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l'identité secrète est jalousement défendue ? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ? Une chose est sûre : tout comme eux, vous tomberez amoureux des yeux de Leïlan...


Avis :

Après un début un peu flou auquel le lecteur (enfin moi en tout cas) ne comprend pas grand-chose et est un peu perdu, il est tout bonnement impossible de lâcher ce roman. Leïlan c’est une contrée féerique, peuplée de créatures magiques, où le destin de tous est clairement établi. Sauf que, même quand tout semble bien ordonné, l’amour prend un malin plaisir à mettre son grain de sable dans l’engrenage. Ainsi, il était une fois un petit messager qui tomba amoureux d’une fille aux yeux bleus. Mais, comme dans tous les contes de fées, le destin n’a de cesse de contrarier leur histoire. Trahison, politique (parfois je me demande si ce n’est pas la même chose en fait, mais là n’est pas le sujet), batailles et aventure, Leïlan réunit tous les ingrédients d’un bon roman de fantasy, plus adulte qu’il ne le semble de prime abord. Magali Ségura crée un univers qui m’a fait penser à la fantasy très en vogue dans les années 80/90 (et c’est un compliment), où le souffle épique partageait l’affiche avec les bons sentiments, l’amour et l’humour, un peu comme Willow ou L’histoire sans fin. Et j’ai plongé avec délectation dans cet univers finalement si familier et j’ai adoré me prendre au jeu, suivre les péripéties de nos héros, tout en n’ayant finalement aucun doute sur le dénouement de leur histoire. Magali Ségura m’a fait rajeunir de 20 ans le temps d’un roman, et c’était vraiment bon.

Encore un grand merci aux deux conspiratrices qui ont fait arriver ce livre dans ma boîte aux lettres quand je ne m’y attendais absolument pas :) 

4 commentaires:

  1. Depuis le temps que j'en entends parler, voila encore un avis qui me conforte dans cet achat! Sans nul doute prochainement ;)
    Je me suis pris hier le tome 2 de Mercy Thompson que j'ai hâte de lire. Je suis un garçon de 25 ans qui lis absolument de tout. Je dis merci pour ce blog et ses bonnes critiques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur mon humble blog :)
      Mercy est une de mes séries d'urban préférées car la qualité reste constante au fil des tomes ;)

      Supprimer
  2. J'avais adoré lire ce livre ! Et lire cette chronique me donne vraiment envie de le relire ! :) Ce que je vais faire sous peu ;)

    RépondreSupprimer