mercredi 6 août 2014

La marque du tueur, Chris Carter

Résumé :

Dans les bois de L.A., une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée. Sans visage. Sa peau a été arrachée, alors qu'elle était encore en vie. Sur sa nuque, un étrange symbole que le détective Robert Hunter ne reconnaît que trop bien : un double crucifix, la marque du tueur. Impossible : Hunter a arrêté le coupable il y a deux ans. Après sept crimes atroces, sept cadavres marqués par ce même crucifix. Est-ce l'œuvre d'un imitateur ? Mais comment aurait-il eu accès à ce détail de l'enquête jamais rendu public ? Des clubs branchés du Strip Boulevard aux banlieues résidentielles de Pasadena en passant par Malibu, Hunter va se lancer dans une traque de tous les dangers. La première pour son nouveau coéquipier. Et s'ils ne trouvent pas vite le lien entre les victimes, la dernière peut-être...


Avis :

Le cadavre d’une jeune femme est retrouvé atrocement mutilé. Seule indication, une marque sur sa nuque, signature d’un tueur en série censé être derrière les barreaux. L’inspecteur Hunter, qui avait mené l’enquête un an auparavant, reprend le dossier, mais déjà un second corps est retrouvé.

Chris Carter signe ici, pour son premier roman, un thriller efficace qui sait tenir le lecteur en haleine tout du long. Même s’il n’échappe pas aux clichés du genre (le flic solitaire tourmenté par ses démons en tête), l’auteur propose une intrigue bien ficelée et riche en hémoglobine, âmes sensibles s’abstenir. Si la psychologie des personnages aurait pu être un peu plus approfondie, l’enchaînement des évènements est cohérent et le dénouement est pour le moins inattendu (enfin pour moi en tout cas). En résumé, La marque du tueur est un bon thriller très addictif, ce serait dommage de passer à côté.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire