mardi 23 septembre 2014

Lux T1 - Obsidienne, Jennifer Armentrout

Résumé :

Lorsque Kat déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s'attend à tout sauf à avoir des voisins de son âge. Déception, si la sœur du beau Daemon est adorable, ce dernier demeure insupportable. Est-ce la raison pour laquelle personne ne semble adresser la parole à la famille Black ?


Avis :

Le résumé de l’éditeur est parfait, il dévoile l’essentiel sans spoiler, ce n’est pas souvent le cas alors je le souligne. Passons maintenant au roman en lui-même.


Lux est une « non romance » paranormale qui ne commence pas forcément bien, mais qui s’arrange sur la fin. Je m’explique : j’avais déjà lu le roman en VO et tiqué sur pas mal de points, j’avais donc hâte de le lire en français pour peut-être mieux comprendre le nombre de copinautes qui se pâment devant Daemon, alors que je n’étais pas franchement convaincue. Quand je dis que le début commence mal, c’est que j’ai une forte impression de déjà-vu : une jeune fille qui déménage et est attirée par le garçon mystérieux et inaccessible qui ne reste qu’avec sa famille, la sœur fofolle qui veut absolument faire amie-amie avec l’héroïne, héroïne maladroite de surcroît, ça vous parle ? Eh oui, au début Obsidenne a un fort arrière-goût de Fascination. Ensuite les différences apparaissent : Katy est plus dégourdie que Bella et là où Edward a un côté gendre parfait, Daemon est plutôt un parfait connard. Leur « non couple » fonctionne d’ailleurs très bien, la tension entre eux donne beaucoup de dynamisme à l’intrigue et j’ai apprécié que les choses ne soient pas écrites par avance. Ils sont tous deux attachants à leur façon, tout comme leur entourage, et le lecteur oublie très vite la série précédemment citée pour se concentrer sur celle qu’il lit présentement. L’écriture de Jennifer Armentrout est vive et fluide, l’univers décrit est original, l’intrigue pleine de rebondissements et l’ensemble parsemé de touches humoristiques. On ne s’ennuie pas un instant, on peste, on espère, on frémit, le roman se vit autant qu’il se lit et on passe un excellent moment. La suite sort quand ??


4 commentaires: