vendredi 26 septembre 2014

Treize jours avant minuit, Patrick Carman

Résumé :

Jacob a passé son enfance dans des foyers d’accueil, jusqu’à ce que M Fielding l’adopte. Quand celui-ci meurt dans un accident de voiture, le choc est grand pour le garçon. D’autant que Jacob, lui aussi dans le véhicule, il s’en est sorti indemne. Et pour cause : avant de mourir, M. Fielding lui a donné son don ; désormais Jacob est indestructible. Lorsqu’il retourne au lycée, il retrouve son meilleur ami, Milo, et rencontre une nouvelle, Ophelia, qui est jolie comme un coeur et casse-cou. Elle a le bras dans le plâtre et lui demande de le signer. Pris d’une soudaine inspiration, Jacob écrit les derniers mots de M. Fielding : "Tu es indestructible". Bientôt, les jeunes gens se rendent à l’évidence : Jacob a transmis le don à Ophelia ; il peut le transmettre à qui il veut et le récupérer ensuite. Les trois amis décident de tester les limites du don : ils se mettent en danger et, chaque fois, s’en sortent sans une égratignure. L’idée germe alors dans leur esprit : et s’ils l’utilisaient pour servir de nobles causes ? Dès lors, Jacob, Milo et Ophelia ne cessent de se passer le don d’indestructibilité pour sauver des gens en danger. Mais, petit à petit, Ophelia semble devenir dépendante du don, et plus elle l’utilise, plus elle devient sombre. Jacob et Milo, inquiets pour leur amie, partent dans l’ancienne résidence de vacances de M. Fielding, en quête d’explications. Ils découvrent alors la terrible vérité : sauver une vie n’est jamais gratuit…


Avis :

Ce roman est le dernier lu dans le cadre de la troisième édition du Challenge YA/jeunesse, ouf, je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu. Sauf que lorsqu’on se rend compte, à une semaine de la clôture dudit challenge, qu’il nous manque un pauvre livre pour le boucler, on veut juste lire ce dernier bouquin et on n’est pas très regardant sur l’histoire, on prend le premier qui nous tombe sous la main. C’est comme ça que je me suis retrouvée à lire Treize jours avant minuit, livre pris par Nimbus à la bibliothèque, pas trop de pages et des relents de fantastique, le choix ne me paraissait pas mauvais, enfin « moins pire » que de ne pas réussir le challenge à un livre près !

L’histoire en elle-même est sympathique, une bande de pré-ados un peu X-Men sur les bords, pleins de bons sentiments et un peu naïfs découvrent leurs super pouvoirs et veulent les utiliser pour faire le bien. Sauf qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et que la magie a un prix…

On ne peut pas dire que j’ai vraiment aimé ce livre, trop de choses déjà vues, des personnages trop jeunes et pas assez matures, une intrigue un peu simple, j’aurais pu tomber mieux pour ce dernier livre. Après, si je me place du point de vue du lectorat cible et que je prends en compte l’avis de Nimbus Treize jours avant minuit est agréable et se lit facilement, mais même Nimbus n’a pas été emballé plus que ça. Mais bon, le contrat est rempli, c’est le plus important pour moi ^^


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire