vendredi 31 octobre 2014

Déchirés, Peter Stenson

Résumé :

Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d'un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un Rottweiler, il ne s'inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu'il devrait. Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l'apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Typewriter, n'est-elle pas l'occasion qu'il attendait... celle de prendre un nouveau départ et d'accomplir enfin quelque chose de grandiose ? Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le " nouveau " Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d'amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c'est tuer, ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?


Avis :

Quand j’ai vu le mot zombies, j’ai foncé tête baissée comme le bon bourrin de base que je suis parfois, sans regarder vraiment quelle était la teneur du livre. Du coup, j’ai eu une surprise totale et ça c’est rare, mais bien agréable.

Le roman s’ouvre sur une scène choc qui met tout de suite dans l’ambiance. Le lecteur découvre ensuite Chase et Sténo, deux junkies camés jusqu’à l’os qui ont du mal à faire la part de la réalité et du bad trip dans l’apocalypse zombie qui se déroulent sous leurs yeux. Dans ces moments, les grands hommes se révèlent et les consciences se réveillent… Mais ce n’est pas le cas pour nos deux amis qui n’ont qu’une envie : se réapprovisionner en Meth, parce qu’ils sont à court et que ce qu’ils voient, ça craint !


Horrifique, déjanté et bourré d’humour noir, Déchirés est un roman de zombies qui aborde le thème sous un angle unique et somme toute particulier. Et si la Meth pouvait sauver le monde ? Si la survie était au bout de la pipe ou de la seringue (chacun ses préférences) ? Dans un style très cru, l’auteur explore cette piste et nos junkies déambulent dans les rues pleines de morts-vivants avec la drogue comme seul objectif. En découlent des situations, surréalistes ou cocasses, angoissantes, mais toujours complètement décalées comme le sont les protagonistes du roman. L’auteur fait des clins d’œil parfois un peu trop appuyés aux séries Breaking Bad et The Walking Dead, mais Déchirés est une excellente lecture qui sort des sentiers battus, n’hésitez pas !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire