lundi 27 octobre 2014

Hopeless, Colleen Hoover

Résumé :

Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion depuis son enfance. Alors, quand elle croise Holder, elle est surprise de l'effet qu'il produit sur elle. D'autant que ce garçon croit la connaître, alors qu'elle n'a aucun souvenir de lui...


Avis :

/// Attention, cet avis contient des spoilers \\\

J’ai terminé Hopeless il y a quelques jours et, plus j’y repense, moins j’aime ce roman. La première partie passe, on a une romance young adult entre une jeune fille un brin naïve et un beau jeune homme mystérieux un brin violent, l’attirance est immédiate, ils se pelotent dès qu’ils peuvent, mais ne s’embrassent pas parce que ce moment-là devra être unique (humpf). Bref, ça se tourne autour, il y a la copine excentrique et le copain homo (pourquoi il y a toujours une copine excentrique et/ou un copain homo ? C’est un cahier des charges à respecter ?) qui veillent au grain sur les deux tourtereaux, mais le lecteur sent bien que quelque chose cloche dans ce couple, surtout quand il assiste à la crise de nerfs d’Holder, digne d’une personne en plein SPM aigu… Et puis, badaboum, la révélation arrive, début de la seconde partie, à la lecture de laquelle j’ai fait des bonds tellement j’étais hallucinée. /// Attention bis, je vais vraiment spoiler là \\\

Après une première partie un peu cucul la praline, mais pas désagréable, on entre dans le glauque et là l’auteur met le paquet. Tandis que Sky apprend que son père a sexuellement abusé d’elle alors qu’elle avait trois / quatre ans (chose terrible, mais annoncé comme la météo du lendemain), la jeune fille n’a qu’une envie, faire l’amour avec Holder alors que deux jours avant elle nous avait fait une crise de panique quand ils avaient essayé. Ben oui, normal, tu apprends que ton propre père abusait de toi et ça te donne envie d’une bonne partie de jambes en l’air, tout va bien. Ok, choc post-traumatique, admettons. Bien, elle semble remise, ils se tripotent, s’embrassent, et puis Sky veut un face à face avec son bourreau, ce qui va mal tourner puisque papa va se faire sauter le caisson sous les yeux de sa fille, c’est vrai qu’elle n’en avait pas assez bavé. Sky est accablée par le chagrin et choquée, attend la police avec des morceaux de cervelle collée dans ses cheveux… Non, non, non. Sky rentre à l’hôtel avec Holder, file sous la douche et applique la baisothéraphie de la veille. Sérieux ? Comment peut-on réagir comme ça dans la vraie vie ? On m’a kidnappée ? Roule-moi une pelle. J’ai été violée par mon père ? Fais-moi un gros câlin là maintenant tout de suite. Papa s’est tiré une balle dans la tête ? Prends-moi sauvagement. Non mais allô quoi ?! ©Nabila. Non seulement la vie de Sky est un merdier glauque, mais ses réactions sont complètement incompréhensibles, j’ai été de WTF en WTF jusqu’au bout. Merci mais non merci, je passerai mon chemin à l’avenir.


2 commentaires:

  1. J'ai lu la seconde partie de ton billet en diagonale pour ne pas trop me spoiler car j'ai ce livre dans ma PAL à cause de/grâce à toutes les recommandations "chef d'oeuvre" présentes sur tous les blogs. On dirait que je me suis encore laissée berner par trop de dithyrambe:'( Ton billet (et tes WTF) m'ont fait penser à mon ressenti sur "Te Succomber"... et ça, c'est pas du tout bon signe :p

    RépondreSupprimer