jeudi 2 octobre 2014

Victorian Fantasy T1 - Dentelle et Necromancie, Georgia Caldera

Résumé :

D'aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s'y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s'envoler. C'est alors qu'une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d'une main de fer. Et une requête royale ne se refuse pas... à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, à mille lieues de ce qu'elle imaginait. La cour est pleine de dangers, de rumeurs et de règles qu'elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan...


Avis :

Pour ce roman, Georgia Caldera fait découvrir à son lecteur un Londres alternatif version steampunk, où mages et sorciers sont monnaie courante. L’héroïne, Andraste, est issue d’une longue lignée de sorcières, mais ses pouvoirs à elle semblent bien minces. Le plus remarquable en elle réside en sa chevelure argent et ses yeux mauves, des caractéristiques qu’il faudra absolument cacher lorsqu’elle se rendra à la Cour, à la demande de la Reine elle-même. Après avoir passé toute sa vie dans une cage dorée, Andraste va se confronter au monde, de la manière la plus abrupte et dangereuse qui soit…

Si j’ai beaucoup aimé les romans précédents de l’auteur, je ressors déçue de cette lecture. Tout d’abord, j’ai trouvé le début très confus, on ne voit pas bien où on va, les particularités physiques d’Andraste semblent être source de danger, mais pourquoi, comment, le lecteur ne le sait pas, d’autant qu’une fois arrivée à la Cour, cela semble plutôt attirer la convoitise, bref, beaucoup de flou au départ, il est difficile de bien poser le cadre de l’intrigue. Ensuite, aucun des personnages ne m’a été sympathique. Andraste trop immature et incohérente dans ses actes (sa rencontre avec Thadeus m’a vraiment semblée déplacée pour une jeune fille de bonne famille qui n’a jamais mis le nez hors de chez elle). Thadeus est trop buté, borné et sombre (certains diront ombrageux, humpf), je ne vois pas comment on peut succomber à son charme, selon moi il provoque plutôt une réaction épidermique qui donne envie de tourner les talons fissa. L’intrigue en elle-même pourrait être relativement intéressante si le roman avait été plus court. Là on se perd, elle est délayée pour finalement pas grand-chose et, résultat, je me suis ennuyée. Reste le style de Georgia Caldera que l’on retrouve avec plaisir mais qui ne suffit pas. Dentelle et Nécromancie ne m’a pas convaincue, je continuerai à suivre l’auteur, mais pas avec cette série.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire