jeudi 15 janvier 2015

In the after, Demitria Lunetta

Résumé :

Ils entendent le plus léger des bruits de pas. Ils sont plus rapides que le plus rapide des prédateurs. Et ils ne renonceront pas... tant que vous serez vivant ! Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo... Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d'où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroit dramatiquement en quelques jours à peine. À l'abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper... mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu'elles survivent en autarcie, quand d'autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé... mais ils ne fait que commencer !


Avis :

Les extra-terrestres ont débarqué sur la Terre, mais ils sont loin d’être E.T. et plus proches de ceux d’Edge of tomorrow (très bon film, au passage). Leur seule préoccupation semble être de dévorer les humains qu’ils croisent et ils sont voraces, tant et si bien que la population diminue rapidement tandis que les aliens ne sont guère troublés par une quelconque résistance. Dans sa ville dévastée, Amy vit depuis des années à l’abri de sa résidence sécurisée. Elle n’a pas parlé depuis aussi longtemps, ayant compris que les envahisseurs se repèrent au bruit. Avec Baby, une petite fille qu’elle a recueillie lors d’un de ses raids pour faire des « courses », l’adolescente tente de survivre, sa vie ponctuée par les aliens qui s’écrasent contre la clôture et sa peur du lendemain…
L’histoire ne s’arrête bien évidemment pas là, mais c’est à vous de la découvrir !

Impossible de lâcher le roman une fois commencé. Ce récit SF vaut aussi bien par son background et son intrigue que par l’ambiance étouffante et glauque de ce monde post-apocalyptique. Le début est assez lent et joue surtout sur l’angoisse d’Amy et Baby, la façon dont elles réussissent à survivre jour après jour, mais avec des scènes d’action stressantes. La seconde partie réserve nombre de surprises, captivant le lecteur qui n’aura qu’une seule envie : connaître le fin mot de l’histoire. Demitria Lunetta n’hésite pas à malmener ses personnages, les rendant encore plus attachants. Le récit est bien construit, de façon très maligne, particulièrement la deuxième partie qui alterne entre futur et présent, rendant l’ensemble encore plus intrigant.


Ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu un roman d’anticipation qui me plaise autant, si vous ne devez lire qu’un seul roman de ce type, c’est celui-ci.


2 commentaires:

  1. Oh je suis super contente de lire ton avis sur ce roman que j'ai aussi bcp aimé et que je ne pouvais plus poser ! Adorable "Baby" <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé vraiment original et j'ai hâte de voir comment cela va évoluer, mais il va falloir (beaucoup) patienter.

      Supprimer