mercredi 11 mars 2015

Comme ton ombre, Elizabeth Haynes

Résumé :

2003. Cathy, jeune femme extravertie, ne pense qu’à sortir et collectionner les amants. Lorsqu’elle rencontre le séduisant Lee, elle pense avoir trouvé l’homme parfait. Il est beau, intelligent, attentionné… Pourtant, Cathy ne parvient pas à être parfaitement sereine avec lui. Et lorsqu’elle parle de ses doutes à ses amies, toutes sous le charme, elle ne trouve aucun réconfort. 2007. Cathy a 28 ans mais en paraît 40. Paranoïaque, elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs et refuse toute relation sociale, ne sortant plus que pour travailler. Toutefois, l’arrivée d’un nouveau voisin, avec qui elle lie connaissance, va l’amener à affronter ses angoisses ; c’est alors que l’ombre de Lee réapparaît dans sa vie…


Avis :

Voilà un livre qui m’a mise en colère, m’a indignée et fait de la peine. Le sujet est hélas bien réel et courant, il s’agit de la descente aux enfers d’une jeune femme sous l’emprise d’un pervers narcissique, doublé d’un psychopathe.

Jolie, intelligente et bien dans sa peau, Cathy papillonne jusqu’à sa rencontre avec Lee. Trop beau et gentil pour être honnête, Lee va rapidement prendre l’ascendant sur la jeune femme. Ses vêtements, son comportement, son travail, rien n’est au goût de Lee qui ne rate aucune occasion de la rabaisser. Les remarques laissent rapidement place aux insultes, puis aux coups. Parallèlement à cette descente aux enfers qui appartient maintenant au passé de Cathy, l’auteur alterne des chapitres de sa vie actuelle, comment son vécu l’a métamorphosée physiquement et détruite psychologiquement. Cette partie commence, elle aussi, avec la rencontre d’un homme et la jeune femme, comme le lecteur, ne peut s’empêcher de se montrer méfiante à l’aune de ce qu’elle a déjà enduré.


Ce récit fait froid dans le dos, tellement plausible et réaliste. Cathy, ça pourrait être nous. Les mécanismes du contrôle pris par Lee (sur Cathy et sa façon d’être, mais aussi comment il manipule son entourage de manière à sembler parfait et à discréditer la jeune femme) sont bien décrits et les conséquences sur la vie actuelle de la jeune femme font peine à lire. Autant le lecteur s’attachera à Cathy, autant il détestera Lee, rien ne sauve ce personnage pourri jusqu’à la moelle. Comme ton ombre se lit d’une traite, la tension monte crescendo et l’auteur sait garder le lecteur sous tension. La fin est un peu rapide, mais ne gâche pas cette lecture très marquante. 

4 commentaires:

  1. Comme pour Play , tu me donnes super envie de le sortir de la pal ! Soon ! Des bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Hop, je l'ajoute à ma liste, comme si j'en avais besoin...

    RépondreSupprimer