vendredi 13 mars 2015

Je suis Charlie, mais pas trop quand même (durant les heures de bureau, sous réserve d'acceptation de la pensée exprimée)

Pas besoin de revenir sur les évènements de début janvier, je pense que tout le monde comprend à quoi je fais référence. En quelques heures, mon mur Facebook s’est couvert du désormais célèbre logo Je suis Charlie sur fond noir. Sur Facebook tout le monde était Charlie et revendiquait la liberté d’expression, le droit de penser comme bon nous semble et de le dire. Parce qu’on est en France, bordel, le pays des droits de l’Homme et tout, on ne nous bâillonnera pas aussi facilement.
Perso, la liberté d’expression, bien sûr que je suis pour et je me suis déjà exprimée sur ce point. Parce que ça me semble tomber sous le sens, c’est un minimum. Alors, naïve que je suis, je me suis dit que cet évènement allait ouvrir les yeux et les esprits.

Sauf que, parmi ceux qui arboraient fièrement leur Je suis Charlie en photo de profil il y a deux mois, il y a les adeptes de la-liberté-d’expression-mais-seulement-si-je-suis-d-accord. Faut pas déconner, les autres avis c’est bien, mais surtout si ce sont les mêmes que le leur. Et donc, pour recentrer le débat dans l’univers livresque (sinon c’est un bien trop vaste sujet et je n’ai pas la prétention de pouvoir noircir des pages et des pages tout en gardant l’intérêt du lecteur), il faut croire qu’on a le droit de ne pas aimer un livre (ouf, un grand merci de nous laisser penser par nous-même), mais pas celui de dire qu’on ne l’a pas aimé. Ben oui, c’est trop méchant pas gentil. Et quand certains de ces Je-suis-Charlie-mais-seulement-quand-m-arrange ne sont vraiment pas contents, ils viennent vous agresser, signalent votre chronique ou votre note. Les mêmes qui manifestaient le 11 janvier. Clap-clap.

Qu’on ne vienne plus me rebattre les oreilles avec tout ça, les gens ne changent pas, la connerie s’estompe un moment mais revient toujours au galop.

9 commentaires:

  1. Tu comprends pas toi ! Le gars (ou la nana) écrit un bouquin et le fait lire à ses amis et sa famille. Tout le monde lui dit que c'est génial, parce qu'ils veulent pas le blesser ou parce qu'ils ont des goûts de chiottes. Alors quand par miracle il se fait éditer, il s'attend à ce que tout le monde trouve ça fantastique ! Et si c'est pas le cas c'est que tu es forcément dans l'erreur et il se doit de dénoncer cette injustice ! En disant que c'est pas bien tu dévalorise son travail et les avis de ses gens qui l'ont poussé à se faire publier. Bref t'es qu'une méchante, une auteur ratée et je pourrais continuer mais tu connais la suite :p

    RépondreSupprimer
  2. Mais aussi si t'es méchante c'est pas bien ! Moi je dis quand j'aime pas, et surtout je dis pourquoi. C'est important le pourquoi, parce que c'est subjectif. Donc continue de dire ce que tu penses ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses bien que je dis pourquoi, mais même comme ça on t'explique qu'en gros t'es trop con et t'as compris de travers -_-

      Supprimer
  3. Décidément, je n'en ai encore pas été témoin, mais t'as l'air de t'attirer les foudres de la blogo assez régulièrement! Ça devrait te faire réfléchir : arrête tout de suite de donner ton avis sur les livres que tu lis, de toute façon tu as tort. ^^
    Plus sérieusement, je sais pas où tu vas chercher toutes ces représailles, mais je trouve ça assez halluciant... Il m'est arrivé de faire des critiques assassines, pour ne pas dire limite méchantes, et je n'ai jamais eu de tels retours (sauf une fois où on m'a dit que c'était de l'irrespect... de la part d'une gamine qui n'avait pas apprécié que je n'adore pas comme elle la guimauve dégoulinante pondue par Ally Condie... bref), au contraire, la plupart du temps ce sont sur ces critiques négatives que j'ai des "louanges" et des like sur Babelio.
    Mais bon, des fois je me dis que c'est dommage, j'aime bien quand on m'agresse gratuitement, ça me permet de me défouler :D (je suis une connasse mais on ne me laisse pas assez l'occasion de le montrer, malheureusement). Profites-en!! ^^
    Bref, franchement, toi qui es une grande méchante sans coeur, je suis étonnée que ça te perturbe autant (bon, en même temps je ne connais pas le contenu de toutes ces agressions). T'as qu'à les ignorer et continuer de faire comme tu fais, la plupart des gens trouvent ça parfait :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non la blogo ne m'a rien fait, c'est juste une accumulation de ce qui m'arrive et puis de ce qui arrive à d'autres blogueuses. C'est pas que ça me perturbe, mais sur ce sujet je ne supporte plus l'hypocrisie de ceux qui revendiquent leur Je suis Charlie haut et fort (on ne fait pas dans la pudeur dans ces moment-là, faut que l'indignation claque) et qui d'un autre côté, parfois le jour même, vont signaler une note en dessous de la moyenne sur Goodreads quoi. Intellectuellement parlant, je trouve ça d'une malhonnêteté crasse et ça me fout en rogne. Que quelqu'un soit bête et méchant, ma foi on n'y peut rien, mais qu'il se revendique de certaines valeurs pour mieux les piétiner d'un autre côté, là ça me dérange oui ;)

      Supprimer
    2. C'est le genre de personnes qui restent dans la norme et le "politiquement correct" parce qu'elles n'ont pas assez de jugeote pour réfléchir par elles-mêmes. Même si c'est agaçant, elles valent même pas la peine que tu les calcules, ni même que tu leur dédies un billet, c'est même pas sûr qu'elles comprennent que c'est elles que tu vises ;)

      Supprimer
  4. J'ai bien aimé ton article sur Je suis Charlie mais que quand ça m'arrange. J'avoue que pour le moment je n'ai pas eu encore de commentaires assassins sur mon blog, mais je pense qu'il est nécessaire de dire les choses quand on est pas d'accord. Je pense aussi que nous écrivons nos blogs pour nous faire plaisir et faire plaisir à ceux qui apprécient, je pense qu'il faut laisser de côté les idiots les hurleurs au crime de la critique. J'aime beaucoup ton site, j'aime la critique des livres que tu fais même si je ne suis pas toujours d'accord et je t'encourage de tout ton cœur de continuer ce que tu fais.

    RépondreSupprimer