mercredi 4 mars 2015

La loi du danger, Nora Roberts

Résumé :

Des flammes, s’élevant à plus de cinq mètres de haut… Pétrifiée, Nathalie Fletcher ne peut détacher le regard du terrible spectacle qui se joue devant elle : l’entrepôt où était stocké l’ensemble de sa nouvelle collection de prêt-à-porter – ces petits bijoux qu’elle a mis tant de temps et de cœur à créer – est en train de partir en fumée, dévasté par un incendie. Accident… ou acte délibéré ? Le cynique Ryan Piasecki, un ancien pompier spécialisé dans la traque des pyromanes et chargé par la police d’enquêter sur l’affaire, semble en tout cas pencher pour la seconde hypothèse… Bouleversée par cette nouvelle, Nathalie sent pourtant son désarroi céder la place à une irrépressible fureur quand Piasecki lui laisse entendre qu’il soupçonne un membre de son entourage proche – et peut-être même elle – d’être coupable du sinistre. Pour qui se prend cet homme, avec ses certitudes et son arrogance ? Résolue à lui prouver qu’il se trompe – mais aussi à s’assurer sa collaboration –, Nathalie accepte à contrecœur de se soumettre à son troublant interrogatoire…


Avis :

Spécialiste des enquêtes portant sur les incendies, Ryan Piasecki se voit chargé de faire la lumière sur celui d’un entrepôt de lingerie appartenant à Nathalie Fletcher. Soupçonnant d’abord une fraude à l’assurance, Ryan va rapidement revenir sur sa première impression et s’intéresser de plus près à la jolie femme d’affaires, mais à titre personnel cette fois.


Je t’aime moi non plus, voilà comment on pourrait résumer cette petite romance légère et facile. Si l’enquête sur les incendies s’avère sympathique à suivre, la romance entre Ryan et Nathalie est un peu agaçante, l’un et l’autre s’évertuant à vouloir se détester mutuellement, alors que le lecteur sait pertinemment qu’ils finiront ensemble. Sans doute est-ce la faute au manque de profondeur des personnages. Reste une histoire qui n’est pas désagréable et passe le temps entre deux lectures plus ardues.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire