dimanche 26 juillet 2015

Saturday's Award Book #22



Ce rendez-vous fut initié par le blog Echos de mots. Avec Cassiopée, nous le trouvions bien sympa, alors nous avons eu envie de le poursuivre…

Le principe: Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).


Award du :

Livre qui est dans votre bibliothèque parce que vous avez rencontré l'auteur qui était trop sympa ou trop mignon et qui vous l'a trop bien vendu mais plusieurs mois plus tard il prend toujours la poussière à attendre que vous le lisiez…



J’adapte un peu le thème, parce que je n’ai presque plus de PAL, je parlerai donc de livres qui ont été dans ma PAL mais qui ont fini par en sortir ;)

Sont nominés :




Morsure de Kelley Armstrong. Je ne connaissais l’auteur que de nom, mais Kelley Armstrong était en tournée avec Patricia Briggs que j’adore. Lors que l’enregistrement de leur interview à la Fantasy Tavern, j’ai trouvé Kelley adorable, tellement dynamique et souriante que j’ai acheté son livre le lendemain.




Les chroniques d’Ervalon T1 de David Bry. Au salon du livre 2010, il dédicaçait sur le stand Mnémos situé en face de celui de Bragelonne autour duquel j’ai fait la queue plus de trois heures pour la dédicace de Laurell Hamilton. J’ai donc eu le temps de voir David Bry sous toutes le coutures et, j’avoue, j’ai été le voir ensuite car il était très mignon :P



Leïlan de Magali Ségura, rencontrée au salon du livre de Montreuil. Il y a des gens comme ça qui vous séduisent par leur naturel, leur spontanéité et les quelques mots échangés. C’est le cas de Magali Ségura. Et, pompon sur la Garonne, j’ai adoré son livre.


And the winner is…




Les chroniques d’Ervalon. Pas très glorieux, mais j’ai acheté ce livre surtout parce que l’auteur était mignon et qu’il m’avait fait de la peine tout seul à son stand, alors que juste en face il y avait une file d’attente de malade. Et cette rencontre avec David Bry s’est terminée par un grand moment de solitude pour moi quand il me dit en blaguant que peut-être un jour il aura autant de monde pour sa dédicace que pour celle Laurell et que je lui ai répondu « oui je vous souhaite d’avoir un jour une aussi longue queue ». Oui, j’ai réussi à sortir LA connerie du siècle sans le vouloir :/

6 commentaires:

  1. mouaaaaah excellent, c'était le truc à éviter en effet lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a regardé avec des yeux ronds, je suis devenue écarlate, j'ai bafouillé "bonne fin de journée" et je me suis enfuie. C'te honte...

      Supprimer
    2. waf waf waf, j'en reviens pas que tu ais sorti ça, enfin si, j'aurais pu dire le même genre de phrase, LOL, merci pour le fou rire ^^ Lili alias Cricrette pour les intimes

      Supprimer
    3. C'est moche de se moquer ma Cricrette !

      Supprimer
  2. Mouahahahahaha !!! Excellent !
    Oh purée, t'as une dédicace de Laurell K. Hamilton ? Et tu as vu Patricia Briggs et Kelley Armstrong ? Je suis jalouuuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai attendu plus de 3h pour Laurell, mes orteils s'en rappellent encore -_-

      Supprimer