vendredi 24 juillet 2015

Watch Dogs T1 - Dark Clouds, John Shirley

Résumé :

Mick Wolfe est un ancien militaire qui a failli laisser sa vie et sa réputation en Irak, où il a été témoin par l'intermédiaire d'un drone d'un vol spectaculaire de billets de banque par un petit groupe d'officiers sans scrupules. De retour à la vie civile, il cherche à blanchir son nom mais se retrouve confronté à la Blume Corporation, l'entreprise tentaculaire qui a mis au point le ctOS, l'infrastructure de caméras de surveillance de la ville de Chicago. Une vieille connaissance, Aiden Pearce, le légendaire hacker qui a mis au pas une bonne partie des gangsters de la ville, lui prête main-forte. Armé d'une partie de ses capacités de hacking, Mick va, seul contre une entreprise puissante et sans scrupules, tenter de rétablir son honneur sans y laisser la vie dans les bas-fonds inquiétants d'un Chicago où les autorités espionnent tout le monde. Une course contre la montre en forme de chasse à l'homme commence !



Avis :

Novélisation du jeu vidéo éponyme, Dark Clouds est un roman mélangeant à la fois action et thriller, le tout en mode ultra-connecté. N’étant pas fan de jeux vidéo et n’ayant donc jamais croisé le chemin de Watch Dogs avant ce roman, c’est avec un œil neuf et sans a priori que je me suis lancée dans ma lecture.

Le lecteur fait donc la connaissance de Mick Wolfe, ancien militaire à la réputation ruinée, au moment où il doit rencontrer Aiden Pearce, célèbre hacker qui pourrait l’aider dans son entreprise de faire la lumière sur les faits qui lui sont reprochés. Mais l’entrevue tourne court et Mick va se plonger seul dans son projet fou.


Dans un Chicago comptant plus de caméras de surveillance que d’habitants, le lecteur découvre un monde futuriste et effrayant où, pour faire éclater la vérité au grand jour, il faut recourir à des méthodes particulières. Ce thriller mené à cent à l’heure n’est pas aisé à comprendre au départ, il faut le reconnaître. Certains personnages sont tenus comme connus par le lecteur, tout comme le background. Pour le novice, il faudra réussir à suivre le rythme. Une fois cette difficulté surmontée, la cadence ne faiblit jamais. Très visuel, Dark Clouds ne laisse aucun répit au lecteur jusqu’à la fin. Le résultat est plaisant et séduira sans nul doute les gamers, mais aussi les fans de thriller cyberpunk.


2 commentaires:

  1. Il me tente bien celui-là, j'aime les jeux vidéos, même si je connais assez mal celui-là, mais le livre m'intéresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman est vraiment sympa et indépendant du jeu :)

      Supprimer