mardi 11 août 2015

Funny Girl, Nick Hornby

Résumé :

Dans les Swinging Sixties la nation tout entière est sous le charme de Sophie Straw, la nouvelle star de la comédie à succès de la BBC. Ça tombe bien, cette ancienne Miss Blackpool n’a qu’une ambition dans la vie : faire rire les gens. En studio comme à l’écran, l’équipe du feuilleton vit de grands moments. Les scénaristes, pour qui le genre comique est une religion, cachent tous deux un secret. Pur produit d’Oxbridge, le producteur est dévoué corps et âme à l’équipe en général et à Sophie en particulier. Quant à Clive, le premier rôle masculin, il a la tenace intuition que ce n’est qu’une parenthèse dans sa carrière… Lorsque la fiction rejoint la réalité de trop près et que le scénario épouse les péripéties de la vie, chacun doit faire un choix. Continuer ou changer de chaîne ? Une défense et illustration de la pop culture et du divertissement, pleine de fous rires et de tendresse.



Avis :

« Je veux être Lucie Ball. » C’est forte de cette motivation que Barbara, Miss Blackpool, décide de tenter sa chance à Londres pour devenir comédienne et faire rire les gens. Devenue Sophie Straw, le succès est rapide et la jeune femme réalise son rêve, qui dépasse même ce qu’elle espérait.


Empli de nostalgie et de tendresse, Nick Hornby dresse le portrait d’une jeune femme dont l’unique ambition est de jouer la comédie. L’auteur dépeint à la perfection le début des années soixante et son insouciance qui amenait à croire que tout était possible. Tour à tour drôle ou émouvant, il nous fait découvrir la culture pop de l’époque et les dessous du petit écran. Le personnage de Sophie est solaire, tout en bonne humeur, il porte littéralement le roman, reléguant les autres au second plan. La plume de l’auteur est fluide et vive, on sourit, parfois un gloussement nous échappe, le roman est aussi drôle que ce qu’il décrit. Funny Girl est une bouffée de bonne humeur qui rend heureux, mais aussi un peu nostalgique.



2 commentaires:

  1. J'ai souvent lu de bonnes critiques sur les romans de Nick Hornby, mais je n'ai pas encore franchi le pas... Avec celui-ci, pourquoi pas ? Votre article donne bien envie. J'avais déjà noté "Haute fidélité" de cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le premier que je lis de cet auteur mais je vais sûrement pioché de nouveau dans ses romans :)

      Supprimer