dimanche 9 août 2015

La tour, Cécile Duquenne

Résumé :

Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués…  Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper…
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?



Avis :

Sans souvenirs, Jessica se réveille dans un marécage. Autour d’elle, outre les dangers qui apparaissent au fur et à mesure, d’autres jeunes gens émergent de leur sommeil, amnésiques eux aussi. Rapidement, la jeune fille comprend que leur survie dépend de leur capacité à escalader la Tour qui les domine de sa hauteur.


La Tour est la première novella young adult de Cécile Duquenne. Entre Le Labyrinthe et Huis clos, l’auteur propose une histoire qui sort des sentiers battus, à mi-chemin entre le roman d’action survivaliste et le conte moral. L’écriture de l’auteur est énergique et réserve quelques jolies envolées, il n’y a pas de temps mort, le lecteur est happé du début à la fin. Le lecteur met un certain temps à découvrir de quoi il retourne réellement, personnellement je n’avais pas imaginé ce dénouement, mais il ne m’a, hélas, pas vraiment convaincue. Néanmoins, j’ai passé un bon moment de lecture, le genre va bien à l’auteur, j’espère pouvoir la relire dedans.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire