jeudi 10 septembre 2015

Jamaica Lane, Samatha Young

Résumé :

Manque d'assurance, complexes obsédants... Olivia Holloway ne peut envisager une seconde de flirter avec qui que ce soit. Pourtant, cet étudiant de troisième cycle, qu'elle croise souvent à la bibliothèque de l'université d'Edimbourg - où elle travaille -, la trouble profondément. Mais comment enjôler un homme quand on n'a aucune expérience ? Nate Sawyer, son meilleur ami, a la réponse à la question. Véritable tombeur, il attire dans son lit n'importe quelle fille en un clignement d'œil. Aussi Olivia accepte-t-elle, lorsqu'il se propose de lui enseigner l'art de la séduction. Mais en consentant à ce petit jeu, ne risque-t-elle pas de se perdre irrévocablement ?



Avis :

Dans la tribu découverte dans Dublin Street, je voudrais Olivia et Nate. Elle est fraîchement débarquée des États-Unis, super complexée avec une confiance en elle au-dessous de zéro. Lui est un écossais pure souche, sûr de son charme, il papillonne de fille en fille sans jamais s’attacher. Leur amitié va les amener à aider Olivia à prendre confiance en elle pour l’aider à avancer. Mais à jouer avec le feu, on finit par se brûler…


Deux caractères opposés, l’idéal pour une romance ! Le prétexte au rapprochement des deux amis est d’aider Olivia à gagner plus d’assurance pour séduire un jeune homme qu’elle croise souvent à la bibliothèque où elle travaille. Apprendre à flirter, à ne pas rougir, à embrasser… Dans la vraie vie, je ne suis pas sûre que ce genre de cours particuliers existe, du moins sans arrière-pensée de la part d’un des protagonistes. Mais passons, c’est un roman, pas la réalité. Et dans Jamaica Lane, cet échange de bons procédés entre Nate et Olivia est mignon à suivre, pas du tout glauque. Parfois c’est un peu « surjoué », mais tellement agréable à lire que l’on ne peut que pardonner les quelques défauts. Le livre permet de passer un excellent moment, Samantha Young est toujours très douée pour écrire de jolies romances touchantes.


2 commentaires: