mercredi 30 septembre 2015

Les Chroniques de Hallow T1 - Le Ballet des ombres, Marika Gallman

Résumé :

Abby possède le pouvoir d'absorber l'énergie des personnes qui l'entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d'arts. Jusqu'au jour où elle fait la connaissance d'un policier qui semble porter en lui la capacité d'annuler son pouvoir... Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.



Avis :

Respectable patronne d’une boutique de robes de mariée, Abby est en réalité une voleuse de haut vol dotée d’un étrange pouvoir : elle peut lire l’énergie d’autrui et l’absorber. Un super-pouvoir qui… ne sert pas à grand-chose, à vrai dire. Malgré sa vie mouvementée, Abby a la certitude qu’il ne se passe jamais rien le lundi. Sauf que le lundi par lequel débute le roman est tout sauf calme et paisible et ne marque que le début des ennuis…


Exit les vampires, pour sa nouvelle série d’urban fantasy Marika Gallman joue la carte des super-pouvoirs, à la croisée de Heroes (sans pom-pom girl) et X-Men (sans adamantium). On découvre une héroïne au caractère bien trempé, attachante, plongée malgré elle dans les mystères de sa bonne ville de Hallow. Entourée de personnages hauts en couleurs tantôt sympathiques (Lupita !) ou glaçants (Smith, brrrr), Abby va avoir fort à faire si elle ne veut pas finir derrière les barreaux, ou simplement rester en vie. L’auteur n’épargne pas son personnage et crée un univers rapidement immersif, pour le plus grand bonheur du lecteur. Sa plume fait mouche, vive et précise, sans oublier l’humour particulier et les clins d’œil disséminés dans le roman qui font la patte de Marika Gallman. Le ballet des ombres est de ces romans qui se dévorent en quelques heures et dont on attend la suite avec impatience. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire