vendredi 30 octobre 2015

Avant d'aller dormir, S. J. Watson

Résumé :

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.



Avis :

Vous cherchez un thriller psychologique qui vous met sous tension d’un bout à l’autre du roman ? Avant d’aller dormir est pour vous !

Le lecteur découvre Christine, amnésique depuis un accident survenu vingt ans auparavant. Chaque matin, elle se réveille sans souvenirs, pensant être soit une petite fille, soit une jeune adulte. Et chaque jour, Ben, son mari, lui explique avec patience sa situation, tout en sachant que la nuit effacera tout et qu’il devra recommencer le lendemain. Ce que Ben ne sait pas, c’est que sa femme suit une thérapie avec un psychiatre et qu’elle tient un journal qui lui permet, chaque matin, de relire ce qu’elle a écrit la veille et d’avancer dans la quête de ses souvenirs.


Tout comme Christine, le lecteur va devoir démêler le vrai du faux dans un contexte plus que trouble. Pourquoi Christine a-t-elle perdu la mémoire, peut-elle vraiment faire confiance au Docteur Nash ou même à Ben, est-elle folle et non amnésique ? Le lecteur passe d’une hypothèse à l’autre sans arrêt, revient sur ses premières idées, élabore des théories et, plus le roman avance, plus le nœud se resserre. S. J. Watson abat ses cartes lentement et avec brio, maintenant la tension psychologique jusqu’au bouquet final. Avant d’aller dormir est un premier roman brillamment réussi !


2 commentaires:

  1. Ah ce roman <3 Je l'ai adoré ! Quelle tension.
    Le sujet n'était pas facile en plus, ça aurait pu finir par tourner en rond et pourtant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super bien fait, j'ai été happée de suite. Son deuxième roman est très sympa aussi.

      Supprimer